Actualités, articles, interviews

0  

Nous sommes motivees comme jamais !

Auteur : O.Leschiera | Date : 20-02-2017

Les chroniques d'Olivier - Lundi 20 février 2017

NANCY LORRAINE (Pro Elite Féminine)... NOUS SOMMES MOTIVEES COMME JAMAIS !

Quatrième à l’issue du week-end à Saint-Lô, la formation Nancéenne, revenue cette saison en Pro Elite Féminine, a récemment fait trembler Meurchin et Chambly puis défait les Roses de Coutainville devant leur public à Saint-Lô. J’ai voulu savoir comment Hélène Petitdemange et ses coéquipières vivaient ce beau début de saison et envisageaient l’avenir. Une discussion qui met en lumière la force collective des Lorraines et l’âpreté de certaines rencontres en PEF qui en font un championnat toujours aussi disputé et incertain !

Hélène Petitdemange

. Olivier Leschiera : Bonjour Hélène ! La phase retour du championnat a déjà commencé et vous voici, vous les promues, à la quatrième place et à égalité de points avec Chambly, l’actuel troisième. Comment avez-vous vécu ce début de saison et comment regardez-vous la suite ?

. Hélène Petidemange: Tout d'abord merci à toi de l'intérêt porté à notre équipe. Alors nous, les promues (ndlr : Hélène part d’un éclat de rire…), comment dire…, je ne sais pas si on peut vraiment utiliser ce terme étant donné que l'on a fait huit années  (à une près) avec des podiums à la clé en PEF avant d'être reléguées en 2015 ! Plus sérieusement, nous avons plutôt bien vécu ce début de saison au vu du classement à la fin des matches aller.  Nous sommes motivées comme jamais pour finir cette saison en trombe mais prendrons avec sérieux chaque match et surtout nous les prendrons les uns après les autres ! Ce qui fait aujourd’hui notre force, c’est le collectif mais nous avons travaillé sur notre technique individuelle aux entraînements car cela nous faisait défaut en début de saison !

. Olivier Leschiera : A ce stade du championnat, est-ce encore le maintien que vous jouez ou, au vu du jeu proposé, avez-vous revu vos ambitions à la hausse ?

. Hélène Petidemange: En début de saison, il est vrai que notre but premier était le maintien. Maintenant, au vu du classement actuel, le podium nous fait rêver évidemment mais on sait que le championnat est très serré et que les matches retour ne font que commencer… Nous allons donc aborder chaque match avec sérieux, surtout avec le nouveau système de points où l'on peut aussi vite se  retrouver en bas du classement.

. Olivier Leschiera : Au Mans, vous aviez failli faire trébucher Meurchin et Chambly, étant battues d’un seul but qui vous a permis de prendre le bonus défensif. A Saint-Lô, vous prenez les quatre points en battant Coutainville, le tenant du titre.  Outre le fait que cela montre combien le championnat PEF est serré, que retenez-vous de ces dernières rencontres très disputées avec les favorites pour le podium ?

. Hélène Petidemange: Au Mans, on savait que le week-end serait compliqué, d’autant plus qu’il nous manquait déjà un cheval en partant vers la Sarthe. On a d'abord accroché Meurchin d'un petit but, nous sommes donc sorties du match plutôt contentes car il faut le dire : Meurchin est une grosse équipe ! Cela nous a aussi montré que nous étions capables, pourquoi pas, de battre Chambly le lendemain… Malheureusement, le sort s'est acharné contre nous avec un cheval refusé à la visite veto, ce qui a encore bousculé notre  effectif même si ce n'est pas l'excuse de notre défaite au final… Sur ces deux jours, je pense plutôt à un manque de lucidité avec des pertes de ballons qui n'ont pas pardonné : nos adversaires ont su faire parler leur expérience et être meilleures que nous !
Ensuite, à Saint Lô, nous avons abordé les matches avec beaucoup de sérieux : en effet, Blanquefort nous avait battues en finale l’an dernier pour le titre de l'amateur élite l'an dernier et Agon nous avait battues à domicile en début de saison… Nous avions donc très à cœur de prendre notre revanche sur ces deux équipes ! Et ce fut notamment chose faite contre Agon après vingt minutes intensives et un combat acharné ! Quand je parle de combat acharné, ce n’est pas qu’une image ! On sort du match avec un cheval ouvert à l'œil qu'il a fallu recoudre, moi avec un trauma crânien et deux dents cassées et une épaule luxée du côté des Roses (une pensée d’ailleurs pour Marlène à qui nous souhaitons un prompt rétablissement !). Une vraie bataille qui montre bien que dans ce match-là, la victoire aurait pu basculer de n'importe quel côté ! Nous nous sommes juste montré plus combattantes et n’avons rien lâché jusqu'à la dernière seconde ! On a retrouvé notre collectif et cette victoire a vraiment fait du bien au moral ! Car sur le papier, nous étions loin d'être données gagnantes, nous la petite équipe du championnat !

. Olivier Leschiera : Lors de la saison 2014/2015, Nancy avait été reléguée. Revenues dans l’élite cette saison, qu’est-ce qui a pour toi changé dans votre équipe qui réussit  une bonne première partie de championnat ?

. Hélène Petidemange: Depuis la saison 2014 /2015, il y a eu beaucoup de changements dans l'équipe… Tout d'abord, le départ de Morgane Lambert qui, pour raisons personnelles, a rejoint les Sudistes (ndlr : Morgane évolue cette saison en Pro avec la formation de Salon-de-Provence) puis mon retour, après 2 années d'arrêt.  Ensuite, malheureusement, après notre début de saison en région l’an dernier, Morgane Tosetto, suite à une seconde opération du dos, a laissé sa place sur le terrain à cheval mais n’a pas pour autant, quitté l'équipe puisqu'elle a rejoint son père, Yves Tosetto,  côté coaching : c’est devenu aussi une force pour notre équipe car elle a un œil extérieur depuis le bord du terrain et participe au collectif du groupe. Nous avons aussi recruté Fiona Tempel afin de renforcer notre équipe.  Comme je l’ai déjà dit, et je parle au nom de l'équipe en disant cela, notre force, cette année, c'est de prendre les matches les uns après les autres en nous appuyant sur de bons debriefings grâce aux vidéos de live horse-ball afin de corriger nos erreurs et de capitaliser sur nos points forts.

. Olivier Leschiera : 4 victoires, 4 défaites (tout comme Auxerre Vieux-Champs et OGC Horse Ball) : selon vous, qu’est-ce qu’il vous manque (à vous Nancy) pour plus de régularité ?

. Hélène Petidemange: 4 victoires oui mais pas totalement 4 défaites ! En effet, nous ne les comptabilisons pas comme cela en perdant 3 matches d'un but (dont  1 à la mort subite) : cela nous permet d'en être là où nous en sommes dans le classement avec le bonus  défensif et nous préférons tirer le positif en nous disant qu'il ne nous manque plus grand-chose : nous n'avons juste pas su faire basculer ces matches en notre faveur !

. Olivier Leschiera : Nous venons de parler du bonus défensif qui vous a notamment permis de ne pas revenir bredouille du Mans : que pensez-vous globalement du nouveau système de points ?

. Hélène Petidemange : On va dire que nous, il nous arrange bien (éclatant de nouveau de rire) !

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires