Actualités, articles, interviews

10  

2017 : Coutainville Izzea (PE) !

Auteur : O.Leschiera | Date : 18-10-2016

Les chroniques d'Olivier - Mardi 18 octobre 2016

PREPARATION DE LA SAISON 2017 : COUTAINVILLE IZZEA (Pro Elite)

La reprise du championnat Pro Elite approche et, dans ce cadre, je continue mon tour de France des clubs. Après l’avoir questionné sur son équipe de Pro Elite Féminine, je retrouve Sernin Pitois, le coach de Coutainville Izzea qui fait le point sur la préparation de ses garçons et nous parle de la saison qui débutera à Rosières aux Salines...

. Olivier Leschiera : Bonjour Sernin. Rebonjour devrais-je dire car tu avais déjà pris le temps de parler de ton équipe de Pro Elite Féminine qui vient de remporter la Champions League… Cette-fois-ci, nous allons parler de ton équipe de Pro Elite : comment se passe votre préparation ?

. Sernin Pitois : Tout se passe bien, chacun a géré son cheval cet été comme il l’entendait : pré pour certains, plage et baignades pour d’autres et pour Magic, petit voyage au Portugal avec à la clé le titre suprême de la discipline pour son jubilé à ce niveau (ndlr : Clément Haby a remporté avec Magic le titre de champion du Monde à Ponte de Lima en août dernier). Nous avons repris les entrainements depuis début septembre mais tranquillement et progressivement. La phase de reprise est toujours un moment critique où il faut ménager les chevaux. A partir d’octobre, le rythme des entrainements augmente avec l’objectif en point de mire : Rosières !

Sernin Pitois

. Olivier Leschiera : Quelles sont les nouveautés pour votre équipe ? Les arrivées ? Les départs ? Comment les avez-vous gérées ? Qu’avez-vous retenu de la saison dernière comme forces et faiblesses ?

. Sernin Pitois: Il y a une nouvelle cavalerie avec un renouvellement de 4 chevaux sur 6, ce qui est énorme. Bien sûr, les chevaux qui arrivent ne sont pas des novices ! Je vais y revenir... Nous avions la même cavalerie depuis notre accession en Pro Elite en 2011, les chevaux atteignaient la quinzaine. Bien que n’ayant rien à leur reprocher, nous partons dans un nouveau cycle avec les ambitions les plus hautes. Coté joueur, l’équipe reste évidemment la même avec le retour de Baptiste Auclair sur une nouvelle monture issue du Polo. Thomas Datin montera Skalype, Pierre Abadie sur Gold Knight qu’il prépare depuis un an et qui nous apporte beaucoup de satisfaction et d’espoir, Gildas Mabilais sur Santa shakaly, Clément Haby sur Whipship, une nouvelle monture qu’il met à sa main depuis six mois mais qui a participé à plusieurs saisons en Amateur Féminine dans les Hauts de France avec Elsa Dorchies, et enfin Arthur Shwob qui a acheté Amorgos de Lambre, la monture de Florian Moskowitch après la Coupe du Monde. Cheval qu’on ne présente plus, Arthur n’a plus qu’à se mettre avec et "trouver les boutons" sur cette monture "qui sait lire et écrire" en matière de Horse-Ball. Je suis persuadé qu’Arthur a enfin trouvé un cheval qui lui permettra d’exprimer son réel niveau.

. Olivier Leschiera : Le règlement a beaucoup évolué avant le début de la saison : qu’en penses-tu ?

. Sernin Pitois: Oui, cela évolue et c’est très bien. Il faut tenter de nouvelles choses pour rendre notre sport plus attractif : je ne sais pas ce que cela donnera mais il faut essayer au moins !

. Olivier Leschiera : Que penses-tu du calendrier ? Y a-t-il des matches ou des journées de compétition qu’il te tarde de vivre avec ton équipe ?

. Sernin Pitois : Vous savez, le calendrier, on nous le donne et on le prend c’est tout ! Il nous tarde de commencer les hostilités. Peu importe le week-end, l’endroit et l’adversaire !

. Olivier Leschiera : Et si je te demande de te mouiller, qui verrais-tu sur le podium en fin de saison ? Et qui risque de jouer encore son maintien ?

. Sernin Pitois : Coutainville Izzea, Bordeaux, Chambly : j’aimerais le podium dans cet ordre. Quant au maintien, j’espère qu’on le jouera le moins longtemps possible !

. Olivier Leschiera : A l’orée de cette saison, quels vœux formules-tu pour le HB et pour ton équipe en particulier ?

. Sernin Pitois: Globalement pour le horse-Ball national, que l’on fasse le meilleur Horse-Ball possible afin de garder nos titres internationaux le plus longtemps possible. Les choses vont dans le bon sens et il y a une dynamique qui s’est créée, la concurrence sportive est de plus en plus rude. Tous les niveaux se resserrent, on le voit bien : les chevaux sont chaque année plus performants, on avait peur de la relève internationale mais il y a des jeunes joueurs très forts qui pointent le bout de leur nez. Et cela, c’est très bon pour tous les passionnés de Horse-Ball ! Pour mon équipe en particulier, c’est surtout un message personnel à mes joueurs : nous sommes arrivés au pied de la montagne et maintenant, on peut aller chercher le sommet ! Mais c’est aussi le plus dur, le moindre faux pas nous éloignera de notre objectif. J’ai totalement confiance en eux.

. Olivier Leschiera : As-tu un dernier message à passer à nos lecteurs ?

. Sernin Pitois : C’est chaque année le même : il faut rester optimiste et motivé pour la discipline car c’est un sport extraordinaire qui évolue dans le bon sens et ne pas se laisser submergé par le pessimisme ambiant. Le Horse-Ball est le seul sport doublement collectif avec ses coéquipiers et son cheval : que demander de mieux...

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Vos commentaires

Publié par Grosseblague le 22-10-2016 01:24

Chevaux pas dresse mais qui sont passe Par l'equipe de France tout les deux vous vivez sur une autre planete les gars ...avant d'interdire les chevaux selon vous qui ne sont pas dresse sortez deja des terrains les joueurs dangereux ca resoudra beaucoup d'accident !

Publié par certitudes le 22-10-2016 00:08

@doutes 100% OK avec toi. A Mael dommage de ne plus te voir sur un terrain, par contre pour le cheval dommage de ne pas en avoir retenu la lecon.

Publié par maelg le 21-10-2016 12:22

@nonnon: 'Le cheval de Mael Goisbault ne joue pus a haut niveau pour cette meme raison'.

Le cheval ne joue plus, parce que je ne joue plus. POINT. Aucun lien avec ces differentes 'chutes'.

Publié par Lablague le 20-10-2016 14:01

Amorgos dresse... on parle du meme cheval?
Il a simplement la chance (ou la malchance?) d'avoir un equilibre et une qualite de galop hors normes. Pour le reste il etait simplement assez soumis a son cavalier pour faire ce qui lui etait demande sans tergiverser. Personnellement je n'appelle pas ca du dressage, mais une utilisation devastatrice. Esperons simplement qu'Arthur saura passer le temps qu'il faut pour pouvoir profiter des qualites de ce cheval en le respectant.
Mos est clairement un tres grand joueur, mais pour l'instant grand joueur ne rime pas avec grand dresseur.

Publié par polo le 20-10-2016 13:58

je pense que les fonds de terrains peuvent etre ameliore, deja beaucoup de progres certes...Mais les coins sont souvent l'echappatoire logique pour un cheval, juste sur les 5 dernier metre avec plusieurs signaletique au dessous et au dessus du champs de vision des chevaux ( par exemple les banderole sponsors...ou autres )
Pour les bonnets pas de reels arguments pour ou contre, c'est comme toute regles il y en a qui en abuse (comme les rondelles pour les mors..)le cheval doit cependant beneficier de tous ces sens pour pouvoir evoluer en liberte et dans un troupeau a la fois, si l'on pouvait rendre obligatoire le bon sens ca serait bien plus simple ;)

Publié par DOUTES le 20-10-2016 11:40

Non, je ne dis pas qu'il faille le faire jouer dans les petits niveaux. Il est certes dresse et maniable mais la facon dont il a pris la main a Mos pour sauter la barriere montre qu'il est quand meme dangereux et que par moment il n'est pas gerable. Desole de dire cela mais pour moi si on veut rendre la discipline moins dangereuse, ce genre de cheval avec perte totale de controle par moment est dangereux... Les instances peuvent tout a fait interdire a un cheval dangereux d'entrer sur un terrain. Mais quand il s'agit des stars on ne parle probablement plus du meme reglement...

Publié par Didou le 20-10-2016 10:40

Donc il faudrait faire jouer amorgos dans des petits niveaux... la blague...

Publié par Nonnon le 19-10-2016 22:39

Bah justement je la trouve pas si debile moi. Le cheval de Mael Goisbault ne joue plus a haut niveau pour cette meme raison (sage decision Fred), il a ete implique dans 2 chutes avec Mael et une avec Edouard. Ca se finit bien mais bon...

Publié par didou le 19-10-2016 22:17

Donc chaque cheval qui saute les barrieres devrait etre interdit de terrain?
Si il n'etait pas aussi agile et autant dresse certes il n'aurait peut etre pas sauter la barriere il se serait empaler dedans et Mos avec..
je trouve ton intervention ce sujet un peu debile...

Publié par DOUTES le 18-10-2016 12:39

Je me pose quand meme quelques questions quant au reglement. On veut de plus en plus securiser les HB ce qui est tres bien, on ecarte des terrains les nouveaux chevaux borgnes mais on autorise encore un cheval comme Amorgos a jouer alors qu'il a deja saute les barrieres a Jardy et ete quand meme la cause de deux commotions cerebrales pour Mos... N'est il pas lui aussi dangereux au meme point qu'un cheval borgne ?
J'aime beaucoup la facon de jouer de Mos et D'athur mais ce cheval n est il pas quand meme un peu dangereux pour son cavaliers et le jeu en general ?

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires