Actualités, articles, interviews

0  

2019 : le circuit Pro !

Auteur : O.Leschiera | Date : 19-09-2018

Les chroniques d'Olivier - Mardi 18 septembre 2018

CHAMPIONNAT DE FRANCE PRO 2019

Horse Ball

LES EQUIPES EN COMPETITION
 
AUCHY LES MINES
CHAMBLY
CREISSAN
LACANAU
METROPOLE NANCY GD EST
NIMES METROPOLE
OUEST LYON
SAINT NAZAIRE

Horse Ball

A quelques jours de la reprise du Championnat Pro à Cluny, je suis allé à la rencontre des cavaliers et coaches des formations de Auchy les Mines (Rémi Delbecq), Creissan (Antoine Lespes), de Saint-Nazaire, Métropole Nancy Grand Est (Morgane Tosetto), et de Nîmes Métropole (Joselito Miralles et Clément Haby) L’occasion d’échanger sur la saison qui approche et de notre sport plus généralement...

Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est)

. Olivier Leschiera : Bonjour à vous toutes et tous ! Dites-moi s’il vous plait ce qui change et ne change pas dans votre club pour cette nouvelle saison...

. Rémi Delbecq (Auchy les Mines) : Notre effectif reste globalement le même que la saison dernière, mis à part le départ de notre capitaine Thomas Fox qui était venu nous apporter toute son expérience. Thibault Pigache, qui avait effectué le premier week-end la saison dernière à Vittel avec nous, nous rejoint de nouveau avec un nouveau cheval. Je suis d’ailleurs également concerné par ce changement de cavalerie. Nous avons fait l’acquisition de deux chevaux venant de Pierre-Antoine Lacheze (CHB3) qui n’ont pas encore d’expérience au niveau du Horse-Ball et qui vont donc devoir rapidement s’adapter au niveau. Notre coach est Quentin Studer et l’équipe est constituée de Thomas Puerta, Cyril Bollart, Rémy Krokowicz, Romain Pigache, Thibault Pigache, Jérôme Sandoz et moi-même, Rémi Delbecq !

. Antoine Lespes (Creissan) : Nous attaquons la saison 2018/2019 avec les mêmes joueurs que l’an passé, à savoir Jonathan Rouviere, Maoni Samar, François Lenglart, Pierrick Jaudon, Guillaume Buard et moi-même, Antoine Lespes. Quelques changements au niveau des chevaux, notamment pour Pierrick et pour moi. Benoit Lévêque ne sera plus notre coach, l’occasion pour nous de le remercier pour ce qu’il aura su nous apporter : Julien Farradeche reprend les manettes de l’équipe.

. Saint-Nazaire : Pour nous, l'infirmerie semble se vider et nous devrions voir le retour sur les terrains de Gary Grandjean et, normalement, Ruddy Dayon aussi. A noter aussi le retour du coach Arnaud Pezeron et l’intégration de Mathilde Michon pour une touche de féminité ! Nous avons aussi de nouveaux chevaux qui intègrent l'effectif puis d'autres en formation pour la suite.

. Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est) : L’effectif reste inchangé de notre côté : même composition et même coach !

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Remaniement de l’effectif ! Côté départs, Stephane Gonnet et Yann Gayte et côté arrivées Clément Haby et David Abecassis. Le reste de l’équipe reste inchangé, aussi bien au niveau des joueurs, du coaching et de la cavalerie. Nous avons décidé d’arrêter également les entrainements du dimanche matin lorsque Matthieu Merlin descend s’entrainer car nous allons favoriser la cohésion du groupe le samedi soir...

Antoine Lespes (Creissan)

. Olivier Leschiera : Parlez-moi de vos objectifs pour cette nouvelle saison s’il vous plait !

. Antoine Lespes (Creissan) : Notre objectif est de monter en Pro Elite !

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : L'objectif est simple, clair et précis : nous visons la montée en Pro Elite Mixte avec la première place du championnat Pro. Avec la recomposition de l'équipe, une apparition en demi-finale de la Coupe de France, dans laquelle nous sommes engagés, sera un beau parcours pour nous !

. Saint-Nazaire : Objectif maintien, comme l'an dernier ! (rires). Et prendre de l'expérience

. Rémi Delbecq (Auchy les Mines) : Après deux années à la quatrième place, l’objectif est bien évidemment de monter sur l’une des marches du podium pour progresser au niveau des résultats. Les équipes qui évoluent en Pro sont de plus en plus proches, le niveau de plus en plus serré et au vu des équipes engagées cette saison, cette tendance devrait rester la même. Nous concernant, nous devons rester sur la même dynamique que l’année dernière en ce qui concerne notre envie d’aller de l’avant, de vouloir attaquer et surtout de tenter des choses. Malgré la perte de notre capitaine, cela fait plusieurs saisons que le groupe reste le même et que nous évoluons à ce niveau : nous avons donc pris de l’expérience.

. Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est) : Notre objectif est bien évidemment d’améliorer la performance de la saison passée et pourquoi pas de tenter de nous frayer un passage jusqu’au podium ! Pour remplir ces objectifs, nous avons ajouté une séance de préparation physique par semaine, ce qui permet de renforcer la cohésion de l’équipe, de préparer les joueurs mentalement et physiquement sans alourdir le programme des chevaux. Plus concrètement, nous visons une amélioration du fond de jeu, plus de régularité et plus d’efficacité sur l’ensemble de la saison.

. Olivier Leschiera : Quels sont les difficultés et les risques que vous identifiez pour cette nouvelle saison ? Qu’avez-vous appris et retenu de la précédente ?

. Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est) : Les principales difficultés rencontrées vont venir de l’homogénéité du niveau sur le circuit pro, ce qui resserre le classement et laisse peu de droit à l’erreur…

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Nous respectons tous les adversaires. Il n'y aura pas de petit match mais à nous de faire le boulot pour tous les gagner. Notre principale force est notre principale faiblesse : nous-mêmes... Le mental sera notre atout majeur et si nous arrivons à proposer le jeu que l'on souhaite mettre en place, la saison sera réussie. De la saison dernière, nous retiendrons que chaque petit point est important.

. Antoine Lespes (Creissan) : Sur le plan sportif, notre plus grosse difficulté sera la même que les années précédentes : réussir à jouer 20 minutes à fond, sans donner des ballons gratuits à l’adversaire et avoir la capacité et les ressources pour tuer les matches quand nous en avons l’occasion. Une autre difficulté sera d’arriver à bien reprendre la saison avec une bonne dynamique après la "trêve" de milieu de saison, si jamais notre séjour en Coupe de France est écourté. Enfin, la dernière difficulté sera d’empêcher notre nouveau coach de partir en soirée...

. Rémi Delbecq (Auchy les Mines) : L’année dernière, nous ne sommes pas arrivés à rester constants tout au long de la saison mais également au cours d’un match. Notre problème est également que nous n’arrivons pas, nous non plus, à "tuer" un match : on laisse bien souvent notre adversaire revenir dans le match alors que nous avions très souvent les occasions pour prendre l’avantage. Nous essayons au mieux de préparer la saison physiquement mais aussi mentalement : la saison est longue et nous devons être capables de réussir sur la durée et non par phase.

. Saint-Nazaire : Le coût de la saison sera une difficulté L’autre sera que notre cavalerie soit et reste en forme. On a appris à ne pas avoir peur de viser haut et à se battre jusqu'au bout même quand le sort s'acharne (blessures, problèmes mécaniques, absences de joueurs…). Nous avons aussi une certaine rigueur pour le dressage des chevaux, ce qui nous a beaucoup aidé l'année dernière, même avec une jeune cavalerie.

Clément Haby (Nîmes Métropole)

. Olivier Leschiera : Comment avez-vous préparé votre début de saison ?

. Antoine Lespes (Creissan) : Nous avons repris les entraînements début/mi-août à raison d’un par semaine puis de deux depuis fin août.

. Saint-Nazaire : Chaque joueur gère son cheval comme il le souhaite mais nous nous efforçons d'avoir le même état d'esprit collectif. Les chevaux qui ont joué la saison précédente sont restés au travail d’entretien et relax pendant 4 semaines puis ont repris les entrainements collectifs deux fois par semaine. Les jeunes chevaux, eux, ont travaillé dès qu'ils ont été présents dans la structures et ce jusqu'à temps qu'ils aient le niveau. Tous les chevaux sont montés sur le plat les autres jours avec un travail spécifique sur l'équilibre et le cardio depuis début août. Certains cavaliers ont aussi fait l'effort de se perfectionner en équitation dite "académique" durant la période estivale.

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Au programme pour nous, entraînements intensifs depuis le mois d’août et préparation des chevaux pour que tout le monde soit prêt pour l'étape de Cluny. Nous avons aussi travaillé sur l'état d'esprit de groupe afin d'être compétitifs !

. Olivier Leschiera : Quelles sont les nouveautés de cette saison qui retiennent le plus votre attention ?

. Saint-Nazaire : Nous sommes très contents du retour de la Coupe de France. On trouve dommage que l'Amateur Elite ait quitté le circuit fermé car cela va augmenter la difficulté pour les équipes pour rentrer dans les circuits fermés. Dans aucun sport, ont nivelle le niveau vers le bas (sauf manque d'équipes...). Nous trouvons aussi dommage que les joueurs puissent descendre de niveau alors que rien n’est fait pour la formation des jeunes en acceptant qu'ils montent de niveau... Concernant le règlement, il faut bien essayer des choses mais comme pour toute règle, je ne doute pas que certains ont déjà cherché à la contourner ou l'utiliser suivant leur besoin et à leur escient et non pas pour l'évolution du sport. Les gros clubs sont favorisés, pour former des jeunes chevaux notamment. La FFE se dédouane sur le fait que maintenant, on peut jouer dans plusieurs catégories mais pour cela, il faut avoir des équipes dans toutes les catégories (il y a du mieux certes, mais encore du chemin...). Pour le mercato, c'est une bonne chose d'obliger les licences dans un seul club : cela évitera les magouilles et la destruction de l'Amateur Elite notamment… N'oublions pas que sans certains clubs, pas de nouveaux joueurs : même si certaines écuries seront déçues, qu'elles n'oublient donc pas d’où ces joueurs viennent et ont commencé leur passion.

. Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est) : Concernant la réglementation, selon moi, elle évolue dans le bon sens dans l’ensemble.

Joselito Miralles (Nîmes Métropole)

. Antoine Lespes (Creissan) : Nous trouvons super l’opportunité de pouvoir jouer la coupe de France : on rêvait petits devant les finales au Salon du Cheval et je n'ose même pas imaginer les sensations pour les joueurs qui joueront les finales devant le public de Lamotte (à condition que le public soit plus chaud que l'année passée au GTI U21...). La réorganisation nord/sud des étapes ne change pas grand-chose pour nous : on va quand même encore à Saint Lô et au Mans (2000 km aller/retour en moyenne pour les deux déplacements dans le nord…).

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Le retour de la Coupe de France est une bonne chose, l'aménagement du calendrier aussi.

. Olivier Leschiera : Quels sont vos 3 favoris pour le podium dans votre championnat ?

. Morgane Tosetto (Métropole Nancy Grand Est) : Mes favoris pour la saison sont l’équipe de Nîmes Métropole qui est, selon moi, une équipe solide et complète : je les vois rapidement remonter en Pro Elite. Ensuite, j’envisagerais Chambly que j’ai vu progresser tout au long de la saison dernière ainsi qu’Auchy les Mines, une équipe que je trouve efficace et régulière.

. Rémi Delbecq (Auchy les Mines) : Merci ! En ce début de nouvelle année, je pense que les deux équipes qui descendent de Pro Elite font forcement partie des favorites, surtout Nîmes et son recrutement XXL. Mais grâce à l’expérience des années précédentes, nous savons que le championnat sera serré : alors à nous d’être au rendez-vous !

. Antoine Lespes (Creissan) : Creissan, Nîmes Métropole et Ouest Lyon !

. Saint-Nazaire : Nîmes s'est bien armé pour survoler ce championnat mais, bref, que le meilleur gagne. Comme on dit, on ne perd pas, on apprend !

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Nîmes, Ouest Lyon et Creissan !

Rémi Delbecq (Auchy les Mines)

. Olivier Leschiera : Quelles seraient vos attentes plus générales sur le Horse-Ball à l’orée de cette nouvelle saison ? Un point que vous aimeriez ajouter ?

. Joselito Miralles et Clément Haby (Nîmes Métropole) : Une vraie formation des arbitres avec des supports adaptés comme la vidéo. Je pense qu'il faut vraiment que l'on s'améliore sur ce point. Mais l'attitude des joueurs doit également changer. Je serais également pour la création d'une association de joueurs pour proposer des idées côté terrain.

. Antoine Lespes (Creissan) : Pas d’attente particulière hormis que les joueurs soient toujours plus responsables : c’est selon moi comme cela que l’on sera le plus en sécurité sur un terrain !

. Saint-Nazaire : J'aimerais voir peut-être moins de vitesse et plus de dressage des chevaux. Que l'on joue aussi dans des lieux populaires plutôt que 5 étoiles : le public néophyte manque cruellement pour le développement de notre sport. Nous préférons notre petit confort plus que notre développement. Je souhaiterais aussi plus de transparence sur l'attribution des organisations (qui a postulé, pour quelles dates, pourquoi ce choix de telle ou telle organisation, etc. etc.). Pour les organisateurs, mettre des lots en jeu serait un minimum, voire des dotations : même en concours poneys, les cavaliers reçoivent au moins des lots ! Cela impliquerait plus de travail sur les organisations... Et enfin, j’aimerais remercier des joueurs (je vais en oublier surement...) comme Romain Depons, Jean-Baptiste Depons, Mikel Le Gall, Benoît Lévêque, Thomas Soubes, Laurent Motard, Florian Moschkowitz… pour ce qu'ils ont amené à notre sport et notre plaisir : chacun peut être un exemple dans son domaine et nous tirer vers le haut. Bravo à vous car nous avons de beaux défis à relever !

. Photos : Facebook

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent. Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires