Actualités, articles, interviews

0  

Horse Ball World : GRANDE BRETAGNE !

Auteur : www.horse-ball.org | Date : 12-05-2020

INTERVIEW
Jim Copeland - Grande Bretagne - Mardi 12 Mai 2020

Il y a quelques semaines, la FIHB a annoncé le report de la Coupe du Monde de Horse ball qui devait se tenir à Saint Lô en août prochain. C’est donc du 16 au 21 août 2021 que se tiendra cette grande manifestation.
 
A l’occasion de cette actualité internationale, l’équipe de ww.horse-ball.org a souhaité aller à la rencontre des différentes responsables des nations qui pratiquent le horse ball à travers le monde.

Direction la Grande Bretagne, avec l’interview de l’ancien secrétaire général et directeur national du horse ball britannique : Jim Copeland !

Horse Ball

Bonjour, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre rôle dans le horse ball ?

. Jim Copeland : Bonjour, je suis Jim Copeland. J'ai joué un rôle déterminant dans l'introduction du horse ball au Royaume-Uni en 1991, après avoir vu la discipline lors d’un concours en 1990. J'ai été aidé par des partisans passionnés, dont Simon Brooks Ward. J'ai également participé à la création de la FIHB, sous la direction de Jean-Paul Depons. Soit dit en passant, Paolo Gemme est le seul autre membre de la FIHB qui était présent lors de sa création et qui est toujours impliqué pour le horse ball.
Nous avons une organisation différente de la plupart des autres pays. Le sport est géré par un comité avec un président, qui est actuellement Julia Oldbury Davies, un rôle que j'ai rempli pendant environ 5 ans depuis 1991. Nous avons 2 directeurs (dont moi-même) qui sont responsables légaux pour la gestion de l'Association. Je reste également représentant de la Grande Bretagne auprès du BEF (British Equestrian Federation) et de la FIHB (Fédération Internationale de Horse Ball).

Could you please, present yourself and describe your role in the horse ball sport ?

. Jim Copeland : Hello, I am Jim Copeland. I was instrumental in bringing the sport to the UK in 1991 after seeing it played at the 1990 horse of the Year Show. I was assisted by some keen supporters including Simon Brooks Ward. I was also involved with establishing the FIHB under the leadership of Jean-Paul Depons. Incidentally, Paolo Gemme is the omly other member of the committee who established the FIHB still involved with Horseball.
We have a different set up to most countries. The sport is run by a committee with a Chairman, who currently is Julia Oldbury Davies, a rôle I filled for all but about 5 years since 1991. We have 2 directors of which I am one who are responsible for the legal running of the Association.  I also remain GBs  representative with the BEF and FIHB.

Depuis combien d’années le horse ball est-il pratiqué dans votre pays ?

. Jim Copeland : En 1991, certains clubs pratiquaient des activités « dérivées » du horse ball, généralement de manière indisciplinée, ce qui occasionnait de nombreuses blessures. Le premier championnat de horse ball a été organisé en 1991 sous les règles françaises qui étaient à l'époque les seules disponibles.

For how many years horse ball is practicing in your country ?

. Jim Copeland : In 1991 there were some centres playing derivatives of the game, usually in an unruly manner with many injuries. The first Horseball Championship was in 1991 under the french rules of Horseball which at the time were the only ones available.

Comment le horse ball est il organisé dans votre pays ?

. Jim Copeland : En Grande-Bretagne, le horse ball est membre de la British Equestrian Federation. J'agis actuellement en tant que représentant du BHA (British Horseball Association) auprès du BEF (British Equestrian Federation), mais nous fonctionnons de manière autonome dans le respect des règles du BEF. Malheureusement, nous ne recevons aucun soutien financier de leur part, ni du gouvernement. Tout notre argent provient soit de l'adhésion, parfois de matchs de démonstration lors de grands spectacles, soit a été collecté de manière individuelle par un groupe de collecte de fonds. Nous organisons une Ligue Nationale sur 6 week-ends et un championnat ouvert, similaire à la Coupe de France, mais sur 1 ou 2 week-ends. Nous avons également un Championnat Universitaire chaque année qui grandit. En 2019, pour la première fois, nous avons organisé un Tournoi U25 qui était très populaire. Je suis sûr qu'il se déroulera à nouveau, mais avec les problèmes actuels le système va être écourté… ce sera probablement l'une des victimes en raison du manque de temps. Notre saison s'étend d'avril à octobre.

How is the horse ball organized in your country ?

. Jim Copeland : In Britain, Horseball is a member of the British Equestrian Federation. I currently act as the BHA representative at the BEF, however we run autonomously within the rules of the BEF. Sadly we get no financial support from them or the Government. All our money is either from the Membership, sometimes from demonstration matches at Major Shows or has been raised invidually by a fundraising group. We run a National League over 6 weekends and an open Championship, similar to the French Cup but run over only 1 or 2 weekends. We also have a University Championship each year which is growing. In  2019 for the first time we organised an U25 tournament which was very popular. I am sure it will run again but with what will be a shotrtened programme this year, will probably be one of the casualties due to lack of time. Our season runs from April until October.

Combien d’équipes existe-t-il dans votre pays et quel est le nombre de joueurs ?

. Jim Copeland : Nous avons environ 18 équipes dans différentes catégories qui devaient jouer dans les Ligues Nationales de cette année. Malheureusement, dans la situation actuelle avec le confinement, nous ne savons pas quand nous commencerons notre saison et combien de personnes joueront encore. Il y a forcément des personnes qui vont avoir des problèmes financiers cette année. Selon moi, je pense que nous aurons de la chance si nous commençons en juillet.

How many teams exist in your country and which is the number of players ?

. Jim Copeland : We have about 18 teams in various categories who were due to play in this year’s National Leagues. Sadly in the current situation with Lockdown we dont know when we will start our season and how many people will still play. There are bound to be those who suffer financial stress this year. My own view is I believe that we will be lucky if we get started by July.

Quelle est la reconnaissance pour le horse ball dans votre pays ?

. Jim Copeland : Au cours des dernières années, nous avons bâti une meilleure réputation auprès du BEF et nous sommes progressivement devenus respectés en tant que discipline équestre. L'un des signes de cela est que nous avons été invités par l'Association of British Riding Schools à enseigner dans certains de leurs centres car ils y voient un moyen d'améliorer les compétences de leurs cavaliers. Nous sommes en mesure de leur prouver qu’ils évolueront et augmenteront leur clientèle en conséquence. Nous espérons créer un Riding School Challenge au cours de la prochaine année.
Depuis de nombreuses années, nous essayons d'intéresser le Pony Club au Horseball (Le Pony Club est une organisation bénévole fondée en Angleterre en 1929. Il s'est maintenant étendu à l'international et les succursales du Pony Club se trouvent dans le monde entier. C'est l'une des 16 organisations qui forment la Fédération équestre britannique). Ils ont déjà 10 disciplines équestres et essaient de réduire ce nombre. J'ai maintenant développé une relation avec le nouveau directeur général du Pony Club, nous espérons donc pouvoir recruter plus de joueurs et/ou d'équipes dans les prochains mois.

How is the horse ball respected in your country ?

. Jim Copeland : Over the last few years we have built a better reputation with the BEF and we are now slowly becoming respected as a proper equestrian discipline. One of the signs of this is that we have been invited by the Association of British Riding Schools to teach at some of their centres as they see it as a way of improving their customers Riding skills. We are able to prove to them how they will (and do) increase their customer base as a result. We hope to introduce a separate Riding School Challenge in the next year.   
For many years we have tried to interest the Pony Club in Horseball. They already have 10 equestrian disciplines and are trying to reduce this. I have now developred a communication with the new Chief Executive of the Pony Club so we are hoping to be able to recruit more players or teams from there in the coming months.

Quels sont les facteurs qui facilitent ou compliquent le développement du horse ball dans votre pays ?

. Jim Copeland : Pour beaucoup, l’engagement pour un week-end est trop grand par rapport à ce qu’ils peuvent engager. Nous devons travailler avec les centres équestres pour développer des compétitions régionales sur une journée. Notre meilleure façon d’attirer les joueurs est de faire des sessions dans des clubs non-pratiquants. Les plus passionnés créent ensuite une équipe ou rejoignent un club existant. Parfois, il est difficile de convaincre les gens que leur cheval / poney ira bien, que le horse ball ne nuira pas à l'animal et améliorera presque certainement leur relation en jouant. De nombreux cavaliers au Royaume-Uni se contentent de critiquer et ont peur d'essayer. Ces gens font souvent de la désinformation plutôt que d'admettre qu'ils préfèrent ne pas faire de horse ball car ils ont peur. Nous devons constamment faire face et lutter contre ces comportements.

Which are the difficulties and strengths that you encounter for the development of horse ball in your country ?

. Jim Copeland : For many the weekend commitment for the league is more time than they are able to commit. We need to work with the riding centres to develop regional one day competitions. Our best way of getting players started is with have a go sessions at other stable yards. The really keen ones then start a team or join an existing club. Sometimes there is a difficulty tos convince people that their horse/pony will be fine, horseball will not harm the animal and they will almost certainly improve their partnership from playing. Also many riders in the UK just hack out and are frightened to try it. These people often put out disinformation rather than admitting that they would rather not do it as they are frightened. We have to combat this all the time.

Que manque-t-il dans votre pays pour développer le horse ball ?

. Jim Copeland : Je pense qu'il y a 3 choses qui nous aideront. Plus d'argent dans le sport, évidemment, plus d'entraîneurs qualifiés et plus de publicité. Une grande partie du public et de nombreux cavaliers ne savent toujours pas que le horse ball existe. Je n'ai rencontré personne, qu'ils soient cavaliers ou non, qui n'aime pas le spectacle du horse ball.

Which is missing in your country to develop the horse ball ?

. Jim Copeland : There are 3 things I believe will help us. More money in the sport, obviously, more qualified trainers and more publicity. A large proportion of the public and many riders still don’t know the game exists. I haven’t met anyone, whether they are riders or not, who don’t enjoy the spectacle of Horseball.

Que pensez-vous de l'annulation de la Coupe du monde de Horse Ball 2020 ?

. Jim Copeland : C'est évidemment une grande déception que la Coupe du Monde ait été reporté (pas annulé) mais je pense que la FIHB n'avait pas le choix. Aucun de nous ne sait quand les restrictions seront levées et il serait vraiment dommage que plusieurs pays ne puissent pas le faire, soit parce que les restrictions sont toujours en place, soit parce qu'ils n'ont pas le temps de bien préparer leurs chevaux, soit à cause des  contraintes financières causées par le confinement. Ce serait une perte plus importante pour la famille horse ball.

What do you think about the cancellation of the 2020 Horse Ball World Cup ?

. Jim Copeland : It is obviously a big disappointment that the World Cup has been postponed (not Cancelled) but I believe that the FIHB had no choice. Non of us know when restrictions will be lifted and it would be a real shame if several countries couldn’t make it, either because restrictions are still in place, because they don’t have time to properly prepare their horses or as a result of the financial stresses caused by the Lockdowns. That would be a bigger loss for the Horseball family.

Quels sont les principaux objectifs et les projets de développement pour le horse ball dans les prochaines années ?

. Jim Copeland : Cette année, une fois le confinement terminé, j'aimerais voir 2 choses pour nous aider à nous développer. La première est que nous suivons l'exemple de la Belgique et de la France pour développer le horse ball chez les poneys shetlands. La seconde est que nous travaillions dur avec les centres équestres afin de développer la compétition pour avoir beaucoup plus d‘équipes nationales. Oh oui et nous devons avoir une stratégie pour battre la France et l'Espagne !

What is the main focus and the development projects for the horse ball in the coming years ?

. Jim Copeland : This year, when the lockdown is over I would like to see 2 things to help us develop. The first is that we follow Belgium and France’s example to develop U10 and the Shetland game. The second is that we work hard with riding Centres to develop the competition there which will lead to many more national teams. Oh yes and we need to have a strategy to beat France & Spain !

Merci pour vos réponses. Bon courage pour le développement du horse ball dans votre pays et à bientôt sur les terrains.

Thank you for your answers. Good luck for the development of the horseball in your country and see you soon on grounds.

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires