Actualités, articles, interviews

0  

PE : Ultime étape à Jardy (Part.1)

Auteur : O.Leschiera | Date : 15-06-2016

Les chroniques d'Olivier - Mercredi 15 juin 2016

JARDY : L'ULTIME ETAPE DE LA SAISON 2016 POUR LA PRO ELITE ! - 1ère partie

A quelques heures du début de "Jardy Horse-Ball" et de la grande fête de notre sport, je suis allé à la rencontre d’entraineurs et joueurs des dix équipes de Pro Elite pour échanger sur les grands enjeux du week-end. Une dernière grande interview avec Benjamin Depons, Florian Moschkowtiz, Nicolas Thiessard, Tom Dupau, Sernin Pitois, Baptiste Vignal, Johann Pignal, Jonathan Rouvière, Joselito Miralles et Maxime Laguerre qui nous montre que les enjeux seront nombreux et que le suspense sera fort à tous les niveaux !

. Olivier Leschiera : Bonjour à tous les dix et merci de représenter les dix équipes de Pro Elite avant les deux dernières journées de championnat à Jardy : la saison touche à sa fin et j’aimerais savoir quel premier bilan vous pouvez déjà en tirer sur les réussites et les difficultés rencontrées par vos équipes ?

. Benjamin Depons (Bordeaux – 1er actuellement) : Avant le dernier week-end de compétition, nous sommes satisfaits de notre saison : chaque couple cavalier/cheval a progressé malgré quelques changements de chevaux et le collectif a retrouvé certaines bases importantes pour tenir un bon niveau (je pense à la touche et à la défense). Nous avons pris du plaisir sur une bonne partie de saison, ce qui est très important. Mais en tant que compétiteurs, nous voulons tout faire pour finir cette saison en beauté. Nous sommes sur une bonne dynamique depuis le début mais nous savons aussi que rien n’est définitivement joué avant les deux matches finaux de Jardy. Nous sommes favorablement positionnés mais tout est encore possible. Nous rencontrons les deux grosses écuries du championnat à Jardy, nous connaissons leurs talents et leurs capacités. Nous ne partons pas vainqueurs : à nous d'être appliqués, d'imposer notre jeu et d'avoir une motivation considérable pour remporter ce titre de champion de France.

. Florian Moschkowitz (Chambly – 2ème actuellement) : Le bilan final sera fait après cette dernière étape de la saison. Le programme de celle-ci s’annonce plutôt chargé pour nous et il est difficile d’avoir des certitudes à ce jour. Notre groupe travaille très dur depuis sa formation il y a deux saisons avec comme objectif le titre. Ce ne sera pas pour cette année : il y aura des regrets, c’est sûr. Mais nous nous satisferons de cette 2 place acquisse avant les deux dernières journées qui nous permets de valider notre 11éme année consécutive sur le podium.

. Nicolas Thiessard  (Arles HCC – 3ème actuellement) : La saison prend fin effectivement… Une de plus mais qui ne se ressemble malheureusement pas pour l’équipe d'Arles ! En effet, cette saison a été difficile pour nous, même si nous nous en doutions, avec les changements de cavalerie et d’effectif. La leçon à retenir est que sans une très bonne cavalerie expérimentée, il est impossible de jouer le titre en Pro Elite ! Nous avons cependant vécu, une fois de plus, une aventure humaine entre amis et cela a une très grande importance dans une saison pour nous.

. Tom Dupau (Lille HEM – 4ème actuellement) : Il reste deux matches qui seront très importants pour notre classement final mais pour un premier bilan, je dirais qu'il est plutôt positif puisque nous sommes actuellement à la 4ème place et que la 3ème marche du podium est encore jouable mathématiquement. Nous avons quelques regrets sur certains matches car nous aurions pu être totalement maîtres de notre destin !

. Sernin Pitois (Coutainville Izzea – 5ème actuellement) : Nous sommes très satisfaits de notre saison dans l’ensemble. Nous ne serons pas sur le podium mais quand même pas aussi loin que les dernières années. La grosse frustration est que nous sommes longtemps restés au contact du troisième et que nous avons perdu des matches contre des concurrents directs et qui nous ont fait rétrograder rapidement. A côté de cela, nous accrochons et faisons parfois jeu égal avec les équipes du podium : preuve que nous avons des arguments à faire valoir mais qu’il faudrait que nous soyons plus régulier.

. Baptiste Vignal (Angers – 6ème actuellement) : Cette saison a été longue et émaillée de problèmes de disponibilité pour mes joueurs. En effet, j'ai commencé la saison avec six joueurs dont deux se sont très vite retrouvés indisponibles pour beaucoup de matches. Difficile alors de trouver une dynamique positive dans ce groupe quand les joueurs changent si souvent. J'en profite pour remercier Maël, Samuel et Lucas qui ont bien remplacé nos grands absents (Edouard et Marcellin). Le bilan final reste positif car nous nous maintenons au niveau de l'an dernier mais cela reste en dessous de ce qui était notre objectif en juillet dernier.

. Johann Pignal (Paris Mash – 7ème actuellement) : Le bilan de la saison est mitigé. Pour le moment, nous sommes septièmes donc potentiellement sauvés. C'est très rare qu'une équipe promue de pro réalise ceci : nous sommes donc actuellement fiers de notre place. Néanmoins, nous risquons fortement de redescendre au classement et espérons des faux pas de nos concurrents directs car nous avons peu de chance de marquer des points à Jardy. Notre jeu de touche et d'attaque a vraiment été faible : heureusement que notre défense a tenu.

. Jonathan Rouvière (Bellegarde – 8ème actuellement) : Le bilan est simple : nous avons amélioré quelques points mais l'ensemble reste irrégulier. Nous arriverons tout de même à Jardy maitre de notre destin pour le maintien. La grande réussite de l'année, cela reste tout de même la bonne intégration de Guillaume et Antoine qui renforcent vraiment le groupe.

. Joselito Miralles (Aramon - 9ème actuellement) : Cette année a été une saison compliquée pour nous. Il a fallu composer entre les chevaux blessés, les jeunes chevaux et les jeunes joueurs que nous avons intégrés au collectif. Clairement, pour nous cette année, mis à part le fait d’avoir lancé nos jeunes en Pro Elite (Pierrick Jaudon, Gabriel Rizutti, Franckie Gonnet) et de les avoir "bizutés" comme il se doit, on ne peut hélas pas vraiment parler de réussites...

. Maxime Laguerre (Nancy Lorraine – 10ème actuellement) : En ce qui concerne le bilan des réussites, il est plutôt mince vu que nous n'avons pas du tout atteint le seul objectif de la saison, à savoir le maintien... Les difficultés ont été nombreuses mais la principale reste que l'on n’a malheureusement pas réussi à faire un seul match abouti du début à la fin lors des rencontres importantes pour nous...

. Olivier Leschiera : Quelles sont les équipes et les joueurs qui auront déjà marqué, selon vous, cette saison ?

. Florian Moschkowitz (Chambly) : Bordeaux, bien sûr, a réalisé une très belle saison, une saison que je dirais maitrisée. Mais à l’intérieur de ce collectif bien huilé, Jean Baptiste Depons a montré une régularité et une efficacité qui ne m’a pas laissé insensible. La performance de Lille aussi est à souligner : c’est une équipe qui progresse avec de jeunes joueurs.

. Jonathan Rouvière (Bellegarde) : Je te rejoins complètement. Incontestablement l'équipe de Bordeaux qui fait une très belle saison et l'équipe de Lille HEM qui fait aussi une saison très régulière cette année.

. Tom Dupau (Lille HEM) : Merci à tous les deux. Pour ma part, je retiens une équipe en particulier : celle de Bordeaux, qui a fait un parcours jusqu'ici presque parfait et qui a montré un très beau jeu avec une vitesse au niveau des chevaux et de la balle impressionnante. Je retiens aussi deux joueurs : Clément Haby pour son "come back" très impressionnant et Benjamin Depons pour son réalisme et son adresse devant le but.

. Joselito Miralles (Aramon) : A mes yeux, indéniablement, Bordeaux aura été cette année plus au rendez-vous et plus régulier que ses concurrents directs au titre dans le haut de tableau. Mais je pense également à nos voisins de Bellegarde qui jusqu’à présent ont réussi à tirer leur épingle du jeu. En effet, ils ont gagné toutes leurs confrontations directes en nous proposant un jeu agréable. Du côté des joueurs, je saluerais la performance de Mikel Le Gall qui a su tenir la barque Arlésienne dans une année où 50% de leur effectif a changé. Il nous a prouvé à nouveau le grand joueur et le cavalier qu’il est. Petit clin d’œil également à Guillaume Buard pour sa première saison complète en Pro Elite : il a su prendre ses responsabilités et être décisif dans des matches à enjeux, ce qui est pour moi le plus difficile dans le sport en général.

. Sernin Pitois (Coutainville Izzea) : Même constat que toi... Bordeaux, bien sûr ! D’abord parce qu’ils vont être champions et c’est un sacre exploit et, d’autre part, parce que s’ils finissent invaincus, cela montrera leur solidité et rigueur. Ensuite, j’ai aimé la saison de Bellegarde : je trouve qu’ils ont fait une saison exemplaire avec l’effectif qu’ils avaient en début de saison et qui a énormément progressé et appris.

. Maxime Laguerre (Nancy Lorraine) : A défaut d'être original, je dirais que les équipes qui marquent ce championnat cette année sont incontestablement celle de Chambly et de Bordeaux, réalisant chacune une très belle saison avec très peu voire pas du tout de défaite pour le moment. A propos des joueurs, je me tourne vers voux deux : Johann et Benjamin. Car dans vos équipes respectives, vous avez souvent été décisifs pour décrocher la victoire. Même si bien évidemment d'autres joueurs plus expérimentés ont également réalisé une belle saison comme toi, Florian, ou Romain et Jean-Baptiste Depons.

. Baptiste Vignal (Angers) : Je te rejoins... Bordeaux a été impressionnant toute la saison et marque évidemment de son empreinte ce championnat. Du coté des joueurs, au-delà des incontournables (Mikel Le Gall et Romain Depons), je me tourne vers trois d’entre vous : Benjamin qui a fait une saison mémorable en terme d'efficacité offensive, Tom qui confirme tout le bien que je pense de lui depuis quelques années et  Johann qui en a fait tourner plus d'un en bourrique. Et enfin, Pierre Hugues Henry qui, pour moi, fait une très belle saison chez nous à Angers !

. Johann Pignal  (Paris Mash) : Merci ! La lutte entre Chambly et Bordeaux a vraiment été passionnante et, pour moi, Romain Depons a particulièrement illuminé son équipe.

. Nicolas Thiessard (Arles HCC) : Bordeaux a fait une très belle saison, ils jouent très bien dans tous les compartiments du jeu : ce seront à priori de beaux champions indiscutables cette année ! Et je trouve aussi que Nancy, malgré sa dernière place pour une première saison en Pro Elite, ne vaut pas son statut de lanterne rouge.

. Olivier Leschiera : Benjamin, je finis le tour de table avec toi car j’imagine que l’unanimité faite par Bordeaux, que tous tes confrères viennent de citer, te touche : que dire de plus ?

. Benjamin Depons (Bordeaux – 1er actuellement) : Que le niveau entre les équipes de Pro Elite se resserre de plus en plus. A mes yeux, les collectifs sont de plus en plus efficaces et un certain nombre de joueurs apportent une vraie plus-value individuelle, soit par une bonne vision du jeu ou par une efficacité importante balle en mains. Honnêtement, plusieurs joueurs ont bien évolué cette année mais pour être plus apte à juger, je vois mieux les choses au sein de mon équipe. Dans ce cadre, cette année, Hugo Soubes avec Tiago fait une saison énorme pour la deuxième année du cheval. Malgré la petite taille de sa monture, il a su s'adapter et apporter énormément à l'équipe aussi bien sur les séquences défensives que dans son positionnement au centre du jeu offensif... Il apporte beaucoup à l'équipe : ce couple n'était pas présent contre Agon, notre seul faux pas jusqu'à ce jour…

. Olivier Leschiera : Il est déjà acquis que le triple champion de France en titre, Arles HCC, ne conservera pas son titre : de toutes les saisons passées à affronter cette formation qui aura forcément marqué ces dernières saisons, que retenez-vous  de cette équipe et de ses joueurs ?

. Maxime Laguerre (Nancy Lorraine) : Je retiendrai que ce fut une très belle équipe dans le jeu proposé alliant technique et vitesse, composée notamment de deux joueurs très talentueux Benoit Lévêque et Mikel Le Gall.

. Joselito Miralles (Aramon) : Déjà, je vous le confie avec un sourire : ce sont les mêmes joueurs depuis une décennie... En soi, c’est une performance d’assurer une telle longévité, la cavalerie ayant évolué. Ce qui m’a toujours impressionné chez eux, c’est la précision qu’ils arrivent à conserver malgré la vitesse de jeu qu’ils développent. Pour moi depuis "Chambly de la grande époque" c’est l’équipe la plus homogène qui évolue sur les terrains en Pro Elite. Et comme toi Maxime, je garde également en tête des couples qui ont marqué à jamais la discipline : Mikel Le Gall avec Neska restera le duo qui m’a fait rêver durant ma jeunesse et Benoit Lévêque avec Alpidivo est celui qui m’a le plus posé de problèmes, peu importe le secteur de jeu dans lequel je l’affrontais...

. Sernin Pitois (Coutainville Izzea) : Je n’ai pas de grandes éloges à faire : il y a juste à regarder le palmarès de la Pro Elite ; 3 équipes avaient déjà fait le triplé : Bordeaux évidemment, Aramon et Chambly. Cela montre bien l’exploit et la valeur des joueurs qui composent cette équipe. Et pour moi il y a un joueur dans cette équipe qui aura marqué le Horse Ball, comme Thomas Soubes ou Luc Laguerre et d’autres : c’est Mikel Le Gall. Je garde surtout des images du couple qu’il formait avec Neska, où il était au-dessus des autres en Pro Elite.

. Baptiste Vignal (Angers) : Les arlésiens ont ces dernières saisons montré tant de choses de qualité que cette année peut paraître ratée pour eux. Cependant, c'est encore un podium qui leur tend les mains et c'est quelque chose qui reste un rêve pour beaucoup de joueurs de la nouvelle génération ! La dernière fois qu'ils n'ont pas connu le podium, j'y étais moi-même avec Saumur, ce qui ne me rajeunit pas... Certains des joueurs de cette équipe doivent être des modèles pour la jeune génération tant dans leur implication dans la discipline que dans la qualité du jeu qu'ils ont développé : il a été souvent copié mais rarement égalé.

. Johann Pignal  (Paris Mash) : Cette équipe a toujours été très agréable à regarder avec un jeu d'attaque très direct et fluide. La qualité technique de ses joueurs et leur soif de victoire leur ont permis de dominer cette catégorie. Par leur rigueur sur et en dehors du terrain, ils ont tiré les autres équipes vers le haut et ont permis d'améliorer l'image du Horse-Ball vis-à-vis des autres disciplines équestres.

. Jonathan Rouvière (Bellegarde) : Les arlésiens, je les connais bien : ce sont aussi des copains ! Ils sont très forts mais cette saison, on a eu l'exemple qu'il est de plus en plus difficile de former des chevaux pour le haut niveau et qu'un cursus spécialisé semble inévitable. 2 nouveau chevaux sur 6 et toute la stabilité d'une équipe est mise à mal.

Benjamin Depons (Bordeaux) : L'équipe d’Arles HCC a été au plus haut niveau ces dernières années, ce qui se voit logiquement au niveau du palmarès. Cette équipe est composée de grands joueurs de cette génération, tous sur la même longueur d'onde. Si c’est plus compliqué pour eux cette année avec des changements de chevaux majeurs, rappelons-nous les années précédentes : tous étaient sur la même vision de jeu, tous sur le même tempo, ce qui leur permettait d'établir un jeu très joli, très efficace et surement très sympa à jouer. Depuis plusieurs années, nous nous battons pour le titre avec cette équipe mais leur expérience, leurs chevaux et leur collectif ont marqué indéniablement ces dernières années !

. Florian Moschkowitz (Chambly) : Je pense qu’il faut retenir l’aventure humaine que ces joueurs se sont offerte après avoir sillonné les terrains dans diverses équipes : ils se sont offerts de superbes années Horse-ballistiques ensemble. Les changements de chevaux entrepris cette année ne leur ont pas permis de tenir le rythme imposé jusque-là. Il faut aussi souligner l’investissement de Luc Laguerre dans cette équipe qui, avec son aura et son implication, a su les maintenir en haut du podium 3 années consécutives car on sait bien que le plus dur pour un compétiteur est de conserver un titre acquis. Après, j’ai une pensée particulière pour Mikel : nous avons connu notre première année en Elite et notre première sélection ensemble. Des moments de vie partagés qui marquent...

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires