Actualités, articles, interviews

0  

CDF.F 2019 : Miribel !

Auteur : www.horse-ball.org | Date : 16-05-2019

MIRIBEL
Coupe de France Féminine 2019 - Phase finale / 31 mai et 1er Juin 2019 (Lamotte Beuvron)

Les 31 mai et 1er juin prochain se tiendront les finales de la Coupe de France et de la Coupe de France Féminine à l'occasion du traditionnel Grand Tournoi. Quatre formations sont encore en compétition pour la Coupe de France Féminine : MEURCHIN, MIRIBEL, MYEQUIDREAM et ROUEN ROUMOIS...

Qui remportera cette 8ème édition de la Coupe de France Féminine ?

Pour ce grand rendez-vous, les duels se disputeront sur le terrain... mais également dans les tribunes. La Fédération Française d'Equitation a d'ores et déjà lancé les hostilités en indiquant aux équipes qu'un TROPHEE DES SUPPORTERS sera décerné lors de la remise des prix. Le concept est de créer un réel engagement des clubs et des supporters avant et pendant l'évènement.

Les éléments de mesure sont : le Buzzomètre (engagement sur les réseaux sociaux), l'Applaudimètre (ferveur des supporters autour des terrains de compétition) et le Fairplayomètre (l'ambiance doit avant tout être bon enfant) !

Pour chaque rencontre, des goodies aux couleurs des équipes seront distribués aux spectateurs.

:: Choisissez votre équipes et préparez vos couleurs ::

Coupe de France Coupe de France Féminine
   
BORDEAUX ARLES => ROUGE / Facebook

CHAMBLY => BLEU / Facebook

COUTAINVILLE => ROSE / Facebook

LOIRE SUR RHONE => VERT / Facebook
MEURCHIN => ORANGE / Facebook

MIRIBEL => BLEU / Facebook

MYEQUIDREAM => ROSE / Facebook

ROUEN ROUMOIS => ROUGE / Facebook


Les équipes sont dans les "starting-block", pour une compétition qui s'annonce intense et très disputée... d'autant que l'équipe vainqueure rejoindra celle qui remportera le Championnat de France Pro Elite Féminin, afin de disputer la prochaine Champions League qui se tiendra au Mans du 04 au 06 octobre 2019 !

Place à la présentation de l'équipe de MIRIBEL en course pour la Coupe de France Féminine 2019 !

Horse Ball

L'EQUIPE DE MIRIBEL / COUPE DE FRANCE FEMININE

Couleur de l'équipe : BLEU / Page Facebook [+]

Horse Ball

. Bonjour. Pourriez-vous nous présenter votre équipe qui va prochainement participer aux finales de la Coupe de France Féminine à Lamotte Beuvron ?
. Morgan Dutronc : Bonjour. L’équipe qui disputera les phases finales de la Coupe de France est similaire à la formation évoluant dans le Championnat Pro Elite Féminin. Il s’agit de Solène Ulrich sur Valko, Mathilde Duboscq sur Una de Ciergues, Gaëlle Le Bris sur Rolden Sale, Mina Guerif sur Ocrobaya, Estelle Leguevaques sur Roseninderin et Magalie Denis Laurens sur Ame des Obeaux. Thomas Datin et moi-même (Morgan Dutronc), sommes aux commandes. Si tout se passe bien, ce sera la première fois de la saison que l’équipe sera au complet, joueuses autant que chevaux !

Solène Ulrich

. Pour arriver dans le "dernier carré" de cette compétition, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
. Morgan Dutronc : Nous sommes passés par 3 matchs, un effectué en région et deux à Lamotte Beuvron. Le premier match, contre l’ancienne équipe Pro Féminine de Ouest Lyon, a été assez contrasté dans son déroulement puisque tout s’est très bien passé en première mi-temps ; avant que nos vieux démons ne nous rattrapent en seconde. Cette victoire nous a néanmoins permis d’accéder à l’étape suivante à Lamotte où nous avons affronté les formations de Le Blanc et nos compères de Miribel 2. Ce furent des matchs de bonne qualité dans de nombreux secteurs du jeu se soldant par deux victoires, respectivement 10 à 0 et 9 à 3. A noter la présence, pour cette étape de Lamotte, de joueuses d’OGC qui étaient venues nous prêter main forte et que nous remercions encore : Fanny Bourgeais, Laura Boutin et Julie Lepage, à qui nous pensons tout particulièrement.

Mathilde Duboscq

. Quels sont vos objectifs pour cette étape finale ?
. Morgan Dutronc : Je crois que toutes les réponses à cette question seront les mêmes. Evidemment gagner. Nous n’en sommes pas arrivé à ce niveau et à ce stade de la compétition pour dire "on verra", ça ne suffit pas. Nous serons à Lamotte pour la victoire ; nous sommes des compétiteurs. Les entraînements, la route, les préparations et échauffements servent à gagner et c’est donc notre objectif.

. Quel est votre pronostic ? D’après-vous qui inscrira son nom sur le socle du trophée réalisé spécialement par Bernard Depons ?
. Morgan Dutronc : De même que pour la question précédente, il ne devrait pas y avoir d’unanimité. Evidemment pour moi, Miribel. Je sais de quoi nos filles sont capables, elles l’ont déjà fait pour certaines. Attention, je ne dis pas que ce sera facile, mais à la fin, c’est Miribel qui gagne.

Gaëlle Le Bris

. Comment vous préparez-vous à cette compétition qui se déroulera dans une ambiance particulière et sur le principe de rencontres à éliminations directes ou par définition tout est possible ?
. Morgan Dutronc : Tout est également possible lorsqu’il n’y a pas d’élimination directe. Nous jouons au horse-ball, c’est là que réside le possible. Quoi qu’il en soit, la préparation reste la même que pour le championnat. La distance rend difficile les regroupements mais à chaque fois qu’ils sont réalisables, le travail est intense. Et c’est ensuite un travail quotidien individuel, que toutes les joueuses connaissent.

Mina Guerif

. Que représente la Coupe de France pour votre vous ? Des joueuses de votre formation ont déjà participé à cette compétition par le passé ?
. Morgan Dutronc : Je reprends les termes de la question précédente, qui à mon avis sont plus justifiés dans ce cadre. La Coupe est spéciale justement parce qu’il y a élimination directe. Les matchs n’ont pas la même saveur car ils pourraient marquer notre arrêt dans la compétition, ils sont plus intenses et l’enjeu est toujours plus important. En championnat, les équipes possèdent, en général, une marge d’erreur qui n’existe pas en Coupe. Donc évidemment que cette compétition signifie beaucoup et encore plus pour certaines joueuses de l’effectif qui l’ont déjà gagné : plusieurs finales pour Mathilde et Estelle, lorsqu’elles évoluaient en rose, avec deux victoires. L’envie n’est que plus grande de retrouver le titre et d’ajouter une victoire au compteur. Et encore plus de le faire avec un nouveau groupe qui se forme. Quant aux autres joueuses, l’envie n’est pas amoindrie, bien au contraire. C’est une compétition mythique et ce serait beau de ramener la Coupe à la maison pour son grand retour.

Estelle Leguevaques

. Il se murmure que la fédération veut faire de ce rendez-vous un grand moment de sport et que l’ambiance autour du terrain sera probablement très festive… Comment appréhendez-vous ces moments ? Avez-vous un message à faire passer à vos supporters ? Avez-vous déjà préparé des "actions" pour obtenir le soutien du public qui jouera certainement un rôle important dans la performance des équipes ?
. Morgan Dutronc : Quoi qu’il se prépare, tous les matchs effectués dans le cadre du Grand Tournoi ont une saveur particulière. La réunion de tant d’amoureux de notre sport ne peut qu’aboutir à une ambiance magique. Et il nous tarde de la (re)découvrir. Evidemment il faudra savourer et puiser dans le soutien du public mais il faudra également veiller à ne pas laisser trop d’énergie dans ces moments là. Nous ne pouvons alors que remercier nos supporters, qui nous suivent déjà en nombre sur les réseaux sociaux, sur les bords des terrains au club et ailleurs, et leur demander une fois de plus leur soutien ; car nous en auront besoin ! Mais nous n’avons pas de doute de ce côté là puisque pour les "actions", nous avons prévu… Come and see !

Magalie Denis

. Vous serez en compétition avec les équipes de MyEquidream, Meurchin et Rouen Roumois… Quel est votre regard sur vos adversaires ? Si vous arriviez à disputer la grande finale du samedi soir, quelle équipe voudriez-vous affronter ?
. Morgan Dutronc : Toutes ces équipes n’en sont pas à ce stade par hasard et il est difficile de vouloir affronter telle ou telle formation en finale. Toutes seront des adversaires redoutables à n’en pas douter. Mais l’équipe que je ne voudrais pas voir sur le terrain en finale c’est surtout le "mauvais" Miribel. Nous n’avons pas de pire adversaire que nous-même, nous en avons fait les frais en Championnat. Pour ce faire, aborder chaque match avec sérieux, envie et détermination.

. Merci d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et bonne chance pour les finales de la Coupe de France Féminine.

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires