La naissance du sport
Les principes, l'esprit et les règles
Le horse ball de nos jours
L'équipement

Les principes, l'esprit et les règles

Le horse ball est le plus collectif des sports équestres. Depuis 1979, les rencontres sont régies par un règlement spécifique. Outre les documents officiels, la discipline est particulièrement attachée à l’esprit d’équipe qui est l’essence même de la réalisation et du succès sportif d’un groupe. La tradition équestre est omniprésente tant dans la présentation, que dans le respect de l’adversaire ainsi que dans le dressage et les soins apportés aux chevaux.

Nombreux sont les supporters, joueurs et dirigeants qui qualifient le horse ball comme un « sport/spectacle », car son intérêt réside aussi dans son aspect spectaculaire, rapide et technique. Le horse ball est pourtant le plus facile à suivre des sports équestres :

- Le terrain : 70 m sur 30 m, un sol en sable en règle générale, 2 buts installés sur les petits côtés à trois mètres et demi du sol.

- Le ballon : un ballon de football, de taille différente suivant les catégories d'âge, enserré par six anses en cuir. Les anses servent à ramasser le ballon à terre et à l’arracher à l’adversaire.

- Les équipes : 6 cavaliers par équipe et leurs chevaux, seuls quatre joueurs sont admis sur le terrain en même temps, deux joueurs réservistes sur le banc de touche peuvent entrer dans la partie à la demande de l’entraîneur.

- Les cavaliers : il existe une multitude de catégories allant de la catégorie Moustique jusqu'à celle de Sénior. Le horse ball est mixte, même s’il existe une catégorie réservée exclusivement aux femmes.

- Les chevaux : de taille moyenne, vifs, rapides, bien dressés, qui aiment le jeu, aucune race particulière.

HB
HB
Christine Orgels, sous les couleurs de Grans

Les principes de jeu et les règles ont été modifiés fréquemment afin de garantir une plus grande sécurité pour les joueurs et leurs chevaux :

- Un match dure 25 minutes, soit deux mi-temps de 10 minutes (la durée des mi-temps est différente selon les catégories), avec une pause de 3 minutes. Chaque capitaine d’équipe peut demander un temps mort de 30 secondes par mi-temps.

- Deux équipes de quatre joueurs se disputent un ballon muni de six anses et doivent marquer le maximum de buts après trois passes minimum entre trois joueurs différents (d’une même équipe). Un joueur ne peut garder plus de dix secondes le ballon.

- La priorité de ramassage du ballon est toujours accordée au joueur qui est dans le sens du jeu, c’est à dire dans le sens du terrain qui va d’un but à l’autre.

HB

- L’engagement est tiré au sort avant la rencontre. Le ballon est placé sur la ligne des 10 mètres, dans le camp de l’équipe qui a obtenu la mise en jeu. Après le coup de sifflet de l’arbitre le ballon doit être ramassé au galop, (le ramassage au trot est accepté pour les petites catégories) Les défenseurs doivent alors se tenir dans leur partie de terrain.

- Les remises en jeu s’effectuent comme au rugby, depuis le centre du terrain, après chaque but ou lorsque le ballon sort des limites du terrain sur les petits côtés (Il n’y a pas de remise en jeu pour les catégories Moustique, Poussin et Benjamin). La remise en jeu est effectuée par l’équipe ayant « encaissé » un but ou n’ayant pas sorti la balle de l’aire de jeu.

HB

- Les moyens de défense sont le marquage et l’arrachage. Les joueurs doivent respecter un angle de marquage inférieur à 45 degrés afin d’éviter des actions de défense en « contre-sens ».

HB

- Les fautes sont sanctionnées collectivement par des pénalités (de la P1, la plus importante à la P3), voir individuellement par des cartons blancs, jaunes ou rouges.

- Deux arbitres, l’un à cheval, l’autre à la chaise, arbitrent chaque match, sous l’œil d’un superviseur. Ils sont reliés par micro pour pouvoir communiquer.

- Pour disputer un match tous les joueurs doivent présenter leurs chevaux au contrôle vétérinaire.