Actualités, articles, interviews

0  

PEF 2018 : Les promues de Salon !

Auteur : O.Leschiera | Date : 09-11-2017

Les chroniques d'Olivier - Jeudi 9 novembre 2017

PRO ELITE FEMININE 2018 : LES PROMUES DE SALON DE PROVENCE !

Morgane Lambert, l’une des cavalières de la formation de Salon-de-Provence, partage avec nous ses premières impressions sur le championnat Pro Elite Féminine qui vient de débuter à Cagnes-sur-Mer Morgane nous y parle notamment de l’entrée en lice d’une équipe promue cette saison dans la catégorie reine de notre sport, des écarts entre nos différents championnats féminins et de comment ses équipières et elles vont préparer la prochaine étape à Rosières !

. Olivier Leschiera : Bonjour Morgane ! Votre formation de Salon-de-Provence a fait ses grands débuts en Pro Elite Féminine à Cagnes-sur-Mer : comment avez-vous toutes abordé votre entrée en lice dans la catégorie reine de notre sport ? Morgan Dutronc, le coach de Miribel, nous a confié que ses cavalières avaient été trop stressées : est-ce que c'était le cas aussi pour vous ou avez-vous mieux géré, selon toi, cette dimension ?

. Morgane Lambert : Bonjour Olivier. Merci de t’intéresser à notre équipe en ce début de saison. Cela fait maintenant 3 ans que notre groupe a été créé et nous ne te cachons pas que l’objectif initial était d’accéder à la Pro Élite Féminine. Maintenant que nous y sommes, nous profitons de chaque instant. Depuis début septembre, nous nous entraînons individuellement toutes les semaines et collectivement au moins une fois par mois. Nous avions surtout en tête d’être les plus performantes possible dès le début de saison afin de pouvoir surprendre nos adversaires et montrer de quoi nous sommes capables. Nous connaissons nos points faibles mais surtout nos points forts. Pour cette première et belle étape de Cagnes-sur-Mer, je ne pense pas te mentir en te disant que nous étions toutes stressées. Par contre, à l’exception de Julie Laguerre, nous avions déjà toutes joué à ce niveau. Stressées car nous sommes les promues et surtout parce que nous ne souhaitions pas décevoir notre coach Raphael Dubois et nos supporters qui croient en nous. Le premier match a donc été abordé avec plus de pression que le dimanche. Nous connaissions les qualités collectives et individuelles de l’équipe de Chambly. Je pense que Raphael a réussi à gérer cette pression en sortant les joueuses au bon moment même si nous n’avons pas réussi à éviter toutes les erreurs. Alors oui, je dirais que cette pression a peut-être joué sur le score final du match et notre défaite mais en réalisant tout de même, avec du recul, qu’elle a aussi pu, à certains moments, nous permettre de réaliser de bonnes choses.

. Olivier Leschiera : Comment perçois-tu les écarts entre la Pro Elite Féminine et la Pro Féminine, championnat où vous avez terminé deuxièmes la saison dernière ? Dans quels domaines du jeu avez-vous perçu un vrai écart entre les deux divisions ?

. Morgane Lambert : Bien sûr, il y a un écart de niveau entre la Pro Féminine et la Pro Élite Féminine. Normal, dirais-je, puisque la catégorie Pro Féminine a seulement été créée l’année dernière. Je pense qu’il faudra encore quelques années avant qu’il y ait une homogénéité dans et entre les différentes catégories. Globalement, les équipes féminines que ce soit en Pro ou Pro Élite ont une bonne défense. Là où il y a un changement notable entre les deux championnats, c’est surtout dans l’engagement et la vitesse des attaques : plus de passes dans les derniers mètres, une perte de balle coûte un but, le dressage des chevaux est très bon...

. Olivier Leschiera : Quel bilan tirez-vous de votre premier week-end de championnat à Cagnes-sur-Mer ?

. Morgane Lambert : Nous repartons au total avec 3 points : 2 points gagnés contre la nouvelle équipe d'Auxerre VieuxChamps et un point en plus avec le bonus offensif. Le contrat est rempli pour nos premiers pas dans la catégorie reine malgré un petit goût d’amertume par rapport à notre match contre Chambly. En effet, nous avons réussi à accrocher les Camblysiennes tout au long de la rencontre mais nos erreurs trop nombreuses et la non-concrétisation lorsque nous étions devant le but nous ont coûté au moins le point du bonus défensif voire même la victoire finale. Nous revenons tout de même très heureuses de ce premier week-end et avons hâte de rencontrer les autres équipes.

. Olivier Leschiera : Justement, qu'allez-vous travailler et comment allez-vous travailler d'ici Rosières pour préparer les matches qui vous y attendent ?

. Morgane Lambert : Nous devons prendre de l’expérience dans cette catégorie et savons qu’elle va s’affirmer au fur et à mesure des étapes. Nous devons également réussir à ne pas avoir trop de déchets dans le jeu, ce qui passe par de la technique individuelle et par savoir gérer les moments difficiles durant le match. Les prochains entraînements se dérouleront comme à leur habitude : révision des schémas d’attaque, de touche et sûrement des oppositions. Lors de la prochaine étape, nous rencontrerons Coutainville Agrial et Nancy Grand Est : le grand saut contre les Championnes de France en titre le samedi ! Nous allons rester sur la même envie que pour Cagnes-sur-Mer et essaierons de donner notre maximum afin de, peut-être, les faire chuter. Qui sait...

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires