Actualités, articles, interviews

6  

Agon... On a fait un mauvais week-end !

Auteur : O.Leschiera | Date : 13-02-2017

Les chroniques d'Olivier - Lundi 13 février 2017

COUTAINVILLE... "ON A FAIT UN MAUVAIS WEEK-END !"

Sernin Pitois m’ayant confié, avec un sourire et l’esprit cabotin qu’il revendique, être "un dur à cuire, un vrai celte, mélange de breton et de gallois", je savais qu’il ne se défilerait pas quand je lui ai proposé de revenir sur le week-end de Saint-Lô où les Roses de Coutainville ont été à la peine...

Avant de commencer notre discussion, Sernin m’a tout de suite glissé : "D'abord, je suis très honoré qu’on me demande aussi souvent mes impressions, mes points de vue…". De quoi me mettre en confiance pour tout de suite évoquer la défaite de ses cavalières, le dimanche contre Nancy, déjà la troisième de la saison. Sernin a esquissé un sourire, feignant l’air surpris : "On en est déjà rendu à trois ? En neuf ans en PEF, on n’avait jamais autant perdu en une saison… ".

Sernin Pitois

Avant de continuer, lucide : "Sincèrement, comme beaucoup de monde qui a vu le match ou l’a regardé sur live horse-ball a pu le constater, nous avons été surclassés par Nancy dans beaucoup de secteurs de jeu. Mais leur principal atout lors de cette rencontre a été leur combativité et leur collectif. J'avais prévenu mon équipe : autant OGC se repose beaucoup sur Gaëlle Lebris, autant Nancy se repose sur son collectif et son altruisme. Nous avions bien évoqué la nécessité d’une défense très rigoureuse et solidaire mais cela n’a pas été assez le cas…".

Quand j’essaie de savoir s’il est surpris du niveau des Lorraines qui ont retrouvé cette année l’Elite, Sernin tranche immédiatement : "Non, je ne suis absolument pas surpris ! Il y a d’ailleurs deux équipes qui ont déjà énormément progressé en six mois : Meurchin que j’avais vue à la Champions League et Nancy que nous avions rencontrée à Rosières aux Salines. Concernant les Lorraines, l’encadrement de l’équipe est très bon, Yves Tosetto n’est pas né de la dernière pluie. Et sa façon de gérer cette première partie de saison montre bien sa sérénité et sa patience. Il va permettre à son équipe de se maintenir et elle sera redoutable l’année prochaine. Nancy, avec cette même équipe, a déjà joué les premiers rôles en PEF : Yves et ses filles connaissent la recette !".

J’aimerais alors comprendre comment Sernin explique les performances en retrait de ses cavalières : sont-elles plus attendues par des adversaires qui les font ainsi plus déjouer ou sont-elles vraiment moins tranchantes ? "Je pense un peu des deux… Nos adversaires savent toutes que nous sommes battables cette année : elles s’impliquent donc beaucoup plus dans la rencontre et nous donnent plus de fil à retordre. C’est d’ailleurs marrant de voir l’effet que cela fait à nos adversaires de nous battre : on vend du rêve même quand on perd ! Cela en dit tout de même long sur notre équipe !" Sernin s’arrête et redevient plus sérieux : "Sinon, il n’y a pas de problème interne dans l’équipe, nous n’avons pas ce genre de problème chez nous. Mais je crois plus à une certaine lassitude. Les filles sont rentrées dans la vie professionnelle, certaines sont mamans. Peut-être que tout cela fait que nous nous entraînons un peu moins, que nous prenons parfois un peu plus de recul. Cette équipe a pratiqué le Horse-Ball de manière extrêmement intensive pendant cinq ans et a tout gagné : peut-être que la roue tourne désormais mais nous sommes encore là pour gagner !".

A travers cette phrase, je réalise que Sernin n’a pas renoncé au titre. Le coach des Roses me le confirme : "Avec l’ancien système de points, je t’aurais dit que c’était terminé pour le titre ! Mais cette année, je ne crois pas du tout que nous ayons déjà perdu le titre. Ni Chambly, ni Nancy d’ailleurs ! La seule chose qui est désagréable est que nous n’avons plus notre sort entre nos mains. Et quand on espère gagner grâce aux faux pas de l’adversaire direct, ce n’est plus trop fair-play".

Sans transition, je reviens sur les deux défaites des garçons de Coutainville. Sernin concède aussitôt : "On a fait un mauvais week-end !". Avant d’enchaîner immédiatement : "Mais cela nous est déjà arrivé et nous nous sommes toujours relevés ! Contre Chambly, nous n’étions pas mal mais nos adversaires ont offert un jeu offensif auquel je ne m’attendais pas... Mais avec le recul, je suis peut-être naïf car ils jouent souvent de cette façon face à leurs adversaires directs : je les avais déjà vus faire ainsi cette année, bravo à eux. Le lendemain contre Lille, par contre, on ne voit pas le jour".

Le constat est court et cinglant, je devine que la défaite du dimanche contre les Nordistes n’est pas encore digérée : "Oui, cette défaite est dure à avaler parce qu’il y a eu un discours au briefing qui n’a pas été entendu par tout le monde dans l’équipe. On n’a rien vu ! En première période, on limite la casse, on a les ballons et à défaut de les mettre au fond, on les garde... Mais en deuxième période, on prend l’eau : certes, Lille fait une superbe mi-temps avec un jeu fluide, aéré et rapide mais nous, nous les avons laissés faire...".

Marlène Lequertier

Ayant le sentiment que Sernin n’en dira pas forcément beaucoup plus, déçu de ce qui ressemble à un trou d’air mais confiant sur la capacité de ses gars à rebondir, je finis notre discussion sur un bilan plus global du week-end que les Roses organisaient. C’est avec beaucoup d’empathie et de solidarité que Sernin me confie : "D’abord et avant tout, nous avons une grosse pensée pour Ladislas et nous lui souhaitons du courage". Après quelques instants de silence, Sernin continue : "Sur le plan sportif, Bordeaux et Meurchin s’échappent au classement : ce sont les équipes les plus solides. J’ai bien aimé Nancy en PEF et les Ecuries du Parc en Amateur Elite. Au niveau organisation, ce n’est pas à nous de juger mais nous n’avons pas reçu de reproches trop graves mais plutôt des félicitations. Notre déception, c’est que nous attendons toujours plus de public, vu l’investissement fait dans la communication : cela, c’est dur à digérer !".

Quelques heures après notre échange, Sernin m’a laissé un message pour m’informer que Marlène Lequertier, sortie sur blessure durant le match contre Nancy, souffre d’une luxation de l’épaule. Elle risque d’être absente des terrains de Horse-Ball au moins jusqu’aux finales du Mans. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et beaucoup de courage !

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Vos commentaires

Publié par Bernardo le 13-02-2017 14:22

Peut-etre que ceux qui 'reclament' des interviews de Sernin peuvent parfois le faire avec une touche d'ironie...
D'accord avec @Bichette : il faudrait avoir les deux camps pour faire une analyse d'un resultat.
Quelques pistes de sujets pour @critiquefacile (rien que pour la pef) : comment bordeaux blanquefort analyse ses matchs allers et comment comptent-ils debloquer le compteur ? comment ogc fait pour palier le manque d'entrainements collectifs et quels sont leurs objectifs ? comment expliquer le manque de constance de l'equipe d'auxerre vieuxchamps ? comment nancy explique son retour en force apres une derniere experience manquee en elite ? comment l'equipe de meurchin s'y prend-elle pour integrer des jeunes joueuses tout en restant aux premieres places ? Et best off pour le selectionneur national : les bouleversements actuels du championnat (montpellier qui n'y arrive plus, coutainville qui semble moins hegemonique, nancy ou auxerre qui accrochent les leaders, etc.) peuvent-ils remettre en cause ses idees de selection ?
Merci Olivier pour tout le travail accompli !

Publié par critiquefacile le 13-02-2017 13:35

Bichette si tu n'es pas 'contente', fais ta proposition d'article et on sera content de la lire. Olivier redige par passion, n'est pas paye et c'est le seul a proposer ce genre d'article donc si on pouvait eviter la critique ca serait tres bien. Les insatisfaits, proposez un article et demandez la publication...

Publié par Bichette le 13-02-2017 10:38

Tout comme une interview se fait a deux, un match se fait egalement a deux equipes !
Pourquoi ne pas demander, dans le cadre d'un article de ce genre, le ressenti du cote d'Agon ET de Nancy ? Non pas que cela doive etre systematique, mais dans des cas comme celui-ci, ca evite de laisser penser qu'on s'interesse toujours aux memes, meme quand ils n'ont rien a dire d'interessant, du genre 'ha bah oui j'avais prevenu mes joueuses de faire attention !'.
Enfin, il me semble que ce qui interesse pas mal les gens dans le sport comme dans la vie, c'est ceux qui gagnent ;)

Merci pour ton implication evidemment !

Publié par Olivier_HBLF le 13-02-2017 10:26

Merci de vos bons commentaires ! 'La critique est facile, l'art est difficile', je le comprends tout a fait. Entre ceux qui demandent si Sernin Pitois aura le cran de commenter aussi ses defaites et ceux qui trouvent qu'on parle trop de lui, je retiens tout le dilemme de l'alpha et de l'omega... Demander a un coach sa reaction quand son equipe, championne en titre, se fait battre par une equipe promue, je pense, pour lire regulierement la presse sportive, que cela se fait dans tous les sports, petits ou grands mais bon... Je prends note de vos critiques...

Petite precision : je sollicite regulierement des representants de plusieurs equipes. Certains repondent, certains non. Certains prennent le temps, certains en manquent et c'est comprehensible car ils font cela en plus de leur travail et de leur implication dans notre sport. Certains n'aiment probablement pas repondre aux questions non plus. Je ne cherche pas a me justifier mais a preciser qu'une interview, cela se fait a deux...

Si vous souhaitez que j'interroge des coaches, joueurs en particulier, vous qui semblez deplorer qu'on parle toujours des memes, ce sera avec plaisir pour moi : n'hesitez pas a me souffler des noms de personnes disponibles et reconnues dans leurs clubs ! Je compte sur vous et vous en remercie par avance.

Publié par Littlefamily le 13-02-2017 09:48

Bichette, le Horse ball est une petite famille, comme son nom l'indique, c'est pour ca qu'il ne sera jamais grand. C'est pour cela aussi qu'on parle toujours des memes...

Publié par Bichette le 13-02-2017 09:08

Mais sans deconner Olivier, on va vraiment avoir un article a chaque defaite d'Agon ?
Je ne vois pas pourquoi Sernin aurait particulierement le droit de se justifier a chaque fois, franchement c'est ridicule. Elles perdent, elles perdent, c'est comme ca, c'est la loi du sport, point. On s'en fout des excuses bidons que le coach puisse se/leur trouver serieusement !

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires