Actualités, articles, interviews

0  

Lancement de la saison PRO a Macon !

Auteur : O.Leschiera | Date : 17-11-2016

Les chroniques d'Olivier - Jeudi 17 novembre 2016

LANCEMENT DE LA SAISON PRO A MÂCON !

A quelques heures du début des championnats fermés Pro (mixte et féminine), j’ai pu échanger avec quelques coaches, joueuses et joueurs. Une interview mixte pour se mettre en jambes avant Mâcon avec Solène ULRICH de l’équipe de Miribel, Julie COTTENYE de HEM, Lydie FRIBOL de la Galopade, Loïc SEGEAR de Loire sur Rhône, Julien DECOSSIN d’Auchy les Mines et Gildas LEFORT d’Avignon.

Gildas LEFORT pour l'équipe d’Avignon (Pro Féminine)

. Olivier Leschiera : Bonjour et merci de prendre un peu de temps à quelques jours du début de votre saison. Justement, comment voyez-vous cette saison pour votre équipe et plus globalement ?

. Solène ULRICH (Miribel - Pro Féminine) : Bonjour Olivier, tout d’abord merci de vous intéresser de plus près à notre catégorie. Pour notre part, nous avons repris les entrainements il y a déjà un bout de temps et il nous tarde donc de commencer les matchs. Malgré certains changements, nous nous trouvons bien lors des entrainements et créons de bonnes choses, ce qui montre un certain potentiel dans notre équipe. Plus globalement, je pense que cette année risque d’être intense car chaque équipe de la catégorie Pro FEMININE dispose de bonnes, voire de très bonnes joueuses avec de bons collectifs. Nous attendons donc avec impatience les premiers week-ends pour nous confronter et juger de notre niveau.

. Gildas LEFORT (Avignon – Pro Féminine) : Cette saison, nous l’attentons avec impatience ! N’en déplaise aux esprits chagrins, l’ouverture de cette nouvelle catégorie féminine est le signe du bon dynamisme du Horse-Ball chez les filles. Les autres catégories ne peuvent pas vraiment en dire autant ! J’apprécie le sport féminin en général, et plus particulièrement les activités équestres que les filles savent pratiquer avec passion, détermination  et simplicité. Pour notre équipe, c’est une nouvelle aventure qui se prépare depuis le mois d’Aout. Nous avons pris la mesure des investissements que cela représente mais la motivation est intacte !

Julie COTTENYE pour l'équipe de HEM (Pro Féminine)

. Julien DECOSSIN (Auchy les Mines – PRO) : Ce début de saison va être clairement orienté pour nous sur la découverte de la catégorie Pro. L’objectif est de s’intégrer le plus rapidement possible dans le championnat. Nous avons généralement du mal à entrer dans les saisons "rapidement". Notre objectif est donc d’être performants dès le 1er match. Plus globalement, quand je vois cette saison, je vois des chevaux qui galopent sur un terrain et des joueurs qui font des passes (et peut être même des buts…) !

. Loïc SEGEAR (Loire sur Rhône – PRO) : Bonjour. Cette nouvelle saison est très importante pour nous. Sur le papier, la stabilité de notre effectif ainsi que l’arrêt de la formation Arlésienne font que nous sommes dans les favoris (une seule équipe est descendue de Pro Elite). Et ce statut, nous voulons l’assumer. Clairement, nous visons le titre, l’argent à minima. Malgré tout, et pour répondre à la seconde partie de la question, ce championnat Pro sera comme toujours très serré et rien ne sera facile. La disparition des matches nuls va sans doute provoquer de nombreuses situations chaudes, avec de la tension, des émotions. Il va y avoir du sport !

. Lydie FRIBOL (La Galopade – Pro Féminine) : Bonjour, tout d’abord merci à vous pour votre investissement dans notre sport. Nous attendons le début de saison avec impatience mais nous savons qu’elle s’annonce rude et que chaque match devra être abordé avec sérieux. Il est difficile de se projeter car il y a des équipes que nous ne connaissons pas : nous pourrons sûrement nous faire une première idée après Mâcon.

Julien DECOSSIN pour l'équipe d’Auchy les Mines (Pro)

. Julie COTTENYE (HEM – Pro Féminine) : Tout d'abord, merci Olivier de prendre du temps pour parler un peu de cette nouvelle catégorie qui est la Pro Féminine. Cette année, nous entrons dans le véritable circuit fermé grâce à l'ouverture de cette nouvelle catégorie. Après 2 ans d'amateur élite, 2 années très formatrices, nous pouvons enfin goûter à ce circuit fermé tant convoité. Cette saison, je la sens tout simplement bien. C'est un nouveau défi pour nous toutes mais surtout l'accomplissement de notre travail et d'un de nos rêves. Le changement de rythme des week-ends et des matches sera sûrement un élément compliqué à gérer car le circuit régional est bien différent des circuits fermés. Mais nous adorons les nouveaux défis et prouverons à tous que nous avons  notre place dans cette catégorie. Plus globalement, je pense que le niveau est plutôt homogène cette saison et donnera place à de très belles rencontres.

. Olivier Leschiera : Quelles sont les nouveautés pour votre équipe à l’orée de ce championnat Pro ? Et les points sur lesquels vous allez travailler dans la continuité de la saison dernière ?

. Julien DECOSSIN (Auchy les Mines – PRO) : La nouveauté pour Auchy est que nous partons cette année sur un groupe de 8 joueurs, chacun remettant en jeu sa place pour le match suivant. L’objectif prioritaire de travail est l’intensité de jeu avec un collectif performant.

. Solène ULRICH (Miribel - Pro Féminine) : Cette année, nous intégrons une nouvelle joueuse à notre équipe de Miribel : Eléonore Favier. Cette intégration s’est faite naturellement : elle s’adapte très bien et comble certaines faiblesses que nous pouvions avoir. Elle sera la seule nouveauté de notre équipe car concernant les chevaux, pas de changement : a priori, nous repartons chacune avec les mêmes que l’année dernière. Notre principale force a toujours été notre attaque (et contre-attaque) qui s’avérait assez efficace. Nous continuons donc à l’affiner en limitant au maximum les pertes de balle. Nous sommes aussi en train de revoir notre touche qui était l’un de nos points forts les années précédentes. En effet, suite au départ de Mélanie Jamarin qui occupait ce poste, il a fallu trouver d’autres joueuses toutes aussi efficaces pour le combler. Nous attendons donc le premier week-end pour pouvoir nous  faire un avis sur notre nouvelle touche. Enfin, nous essayons d’effectuer des oppositions lors de nos entrainements pour travailler notre défense qui serait notre principal axe d’amélioration.

Lydie FRIBOL pour l'équipe de la Galopade (Pro Féminine)

. Loïc SEGEAR (Loire sur Rhône – PRO) : Cette année, nous remplaçons Clément Picard par Léonard Kauffmann, joueur que nous faisons monter de notre équipe 2 mais qui a déjà effectué quelques piges avec nous l’an dernier. Il avait donné entière satisfaction. Tristan Daissemin fera également son arrivée dans l’effectif. Il travaille énormément et par conséquent, progresse beaucoup. Il aura une carte à jouer cette saison pour s’installer dans cette équipe et, pourquoi pas, aller chercher une place en équipe de France U21 ans en fin de saison. Pour le reste, le mot d’ordre est la stabilité, même si la cavalerie se renouvelle un peu. Le plus gros de notre travail porte, comme pour Solène, sur notre système défensif, secteur qui nous fait souvent défaut depuis plusieurs saisons. On travaille beaucoup et on espère que cela va payer ! Par ailleurs, nous avons cette année la chance de travailler avec une préparatrice physique et mentale, Marion Fulgoni. C’est une approche nouvelle pour nous qui nous permet d’avoir un regard plus professionnel de notre passion, extérieur à ce que nous faisions jusqu’à présent : elle nous a ouvert les yeux sur pas mal d’aspects que nous négligions. Nous sommes certains que cette nouveauté va nous permettre de progresser.

. Gildas LEFORT (Avignon – Pro Féminine) : Cette compétition va être une nouveauté pour la majorité de l’effectif. Le passage au circuit fermé impose une certaine "endurance" pour suivre avec à-propos  toute la saison ! Seule une joueuse a déjà vécu cette expérience… Le paradoxe est d’être le plus prêt  possible dès le début de la saison tout en étant convaincu que tout sera perfectible au fil des matchs. Après un mercato en bonne intelligence (si, si, cela existe !), nous avons intégré 3 nouvelles recrues dans notre collectif : toutes montrent beaucoup de motivation et d’application. Nous avons donc beaucoup à construire ensemble. J’ai des propositions pour mon équipe d’Avignon mais nous devons aussi nous enrichir des expériences de chacune des joueuses. Bref… pas de quoi s’ennuyer ! Donc, si je résume : continuité dans l’état d’esprit et les fondamentaux qui ont  contribué à notre évolution ces dernières années et intégration de nouvelles données, histoire de ne pas s’endormir !

. Olivier Leschiera : Et pour vous deux, Lydie à La Galopade et Julie à HEM ?

. Lydie FRIBOL (La Galopade – Pro Féminine) : Nous avons récupéré une ancienne coéquipière Hélène Viriot. Sinon, aucune grande nouveauté, juste quelques changements de montures pour le début de saison à cause du règlement par rapport à l’âge des chevaux. Par rapport à l’année dernière, au-delà des nombreuses choses à travailler, nous aimerions nous améliorer principalement sur notre mental lors de matchs compliqués (car il risque d’y en avoir énormément cette année).

Solène ULRICH pour l'équipe de Miribel (Pro Féminine)

. Julie COTTENYE (HEM – Pro Féminine) : Quelques modifications ont été apportées à l'équipe de HEM cette année. Nous partons à 6 joueuses sur le championnat et non plus à 7. Concernant notre cavalerie, 3 nouveaux chevaux vont intégrer notre effectif. Ces changements ne me font pas vraiment peur car l'an passé, nous avons réussi à en intégrer 5 (dont 4 jeunes) très rapidement. Les filles ont assez d'expérience pour relever ce nouveau défi. Nous continuons à travailler notre collectif, à peaufiner  nos techniques défensives et bien entendu notre technique individuelle pour rester un groupe homogène.

. Olivier Leschiera : En général, en tout début de saison, je sais que peu de gens s’y prêtent mais tout de même : petit jeu des pronostics ! Qui voyez-vous sur le podium final ?

. Solène ULRICH (Miribel - Pro Féminine) : Pour être franche, je n’en ai absolument aucune idée. Nous ne connaissons pas vraiment les équipes qui constituent le championnat Pro Féminine (bien que nous ayons joué contre certaines l’année dernière en Amateur Elite). En effet, et on le voit dans les réponses précédentes, les compositions de certaines ont changé : il nous faudra donc attendre de voir quelques matches pour nous faire une idée du niveau de chacune et ainsi jouer au jeu des pronostics !

. Julie COTTENYE (HEM – Pro Féminine) : Il sera pour moi aussi plus simple pour moi de parler de podium après le premier week-end car je n'ai pas encore pu observer certaines formations.

. Gildas LEFORT (Avignon – Pro Féminine) : Un championnat de ce type va récompenser les collectifs qui gèrent au mieux certains points :
- Présentation d’une cavalerie en forme, adaptée et régulière pour chaque journée
- Expériences vécues ou capacité à en acquérir rapidement
- Motivation à chaque entrée sur le terrain et discipline
Les équipes qui intègrent déjà ces profils et points forts dans leurs effectifs partent avec un avantage. Celles qui ont eu l’occasion de "goûter" à la Pro élite ou aux podiums ces dernières années partent aussi avec un avantage ! Mais le championnat féminin provoque souvent des rebondissements qui en font une compétition sympathique à suivre. Je ne prends donc pas le risque de me livrer au moindre pronostic. Je suis d’ailleurs très mauvais à ce petit jeu !

. Lydie FRIBOL (La Galopade – Pro Féminine) : Je vais me lancer un peu même si c’est effectivement difficile à dire avant le début de saison… Je pense forcément aux filles du Roumois qui auront envie de retourner du côté des Pro Elite, à Miribel qui a fait une belle fin de saison dernière et aux filles de Salon de Provence qui remportent l'amateur 1 la saison passée… Mais un match reste un match et tout peut arriver sur une longue saison comme celle-ci.

Loïc SEGEAR pour l'équipe de Loire sur Rhône (Pro)

. Olivier Leschiera : Et côté championnat PRO, Julien pour Auchy et Loïc pour Loire sur Rhône ?

. Julien DECOSSIN (Auchy les Mines – PRO) : Nous ne tenterons aucun pronostic. Tout est possible. La preuve ? Auchy a bien remporté le championnat Amateur élite l’année dernière !

. Loïc SEGEAR (Loire sur Rhône – PRO) : Allez, je me lance ! Cette année, je vois dans le désordre Nancy, Lyon et Loire sur Rhône ! En espérant que les 2 formations rhônalpines occuperont les deux premières places !

. Olivier Leschiera : Si vous deviez donner quelques éléments et arguments pour inviter le public à venir voir les matches de Pro et tout particulièrement ceux de votre équipe, que diriez-vous ?

. Lydie FRIBOL (La Galopade – Pro Féminine) : Tout simplement, pour voir un peu de nouvelles têtes ! (rires). Puis, en ce qui nous concerne à la Galopade, de venir pour l’ambiance que notre super équipe de supporters va mettre !

. Solène ULRICH (Miribel - Pro Féminine) : Si vous voulez voir un match spectaculaire avec un bon collectif, c’est à 9h30 le samedi 19 novembre qu’il faudra être présent ! Mais je comprends que cela soit compliqué de se lever si tôt un samedi matin : pour nous aussi, je vous rassure… (rires).

. Gildas LEFORT (Avignon – Pro Féminine) : Vous savez, la vie appartient aux gens qui se lèvent tôt ! J’espère que les organisateurs sauront reconnaitre cette compétition comme un événement à montrer et ne pas juste "étoffer" les journées avec cette nouvelle opportunité ! Les filles sont souvent capables d’entretenir de vrais suspenses... L’ambiance qui règne dans les championnats féminins est souvent très agréable : engagement et joie de vivre le moment présent. Je suis également convaincu que cette nouvelle forme de championnat va pousser les filles de toutes ces équipes à progresser. C’est d’ailleurs le principal objectif des Avignonnaises !

. Julie COTTENYE (HEM – Pro Féminine) : Pour ma part, je dirais que le horseball est un sport collectif très spectaculaire et que cette nouvelle catégorie féminine permettra de développer un peu plus le HB féminin. Pourquoi nos matches ? Nos Pro Elite ont réussi à créer la surprise à Rosières (ndlr : l’équipe de Lille HEM a notamment battu le champion en titre Bordelais) et j'aurais envie de dire : " Et pourquoi pas nous ?!?"  Nous allons essayer de suivre leur exemple tout au long de la saison. Un petit dernier mot : je souhaite une très belle saison à toutes les formations !

. Loïc SEGEAR (Loire sur Rhône – PRO) : Le circuit Pro Élite arrive à un tournant : on l’a clairement constaté à Rosières ! Les cartes sont en train d’être redistribuées. Le championnat Pro possède donc potentiellement de futures équipes du circuit Pro Elite. C’est aussi un championnat avec beaucoup de jeunes joueurs d’avenir qu’il faut suivre. Enfin, le championnat Pro est toujours très serré : les matches sont souvent très disputés et offrent beaucoup de suspens et de jolis gestes. Pourquoi venir particulièrement nous voir, nous les cavaliers de Loire sur Rhône ? Parce que j’espère que nous ferons partie de ces équipes qui parviendront à se pérenniser plus tard en Pro Elite. L’équipe possède de jeunes joueurs d’avenir moins exposés qu’à Lille ou Chambly par exemple mais qui méritent, je pense, le coup d’œil, comme dans la plupart des équipes de ce championnat !

. Julien DECOSSIN (Auchy les Mines – PRO) : Ce seront (normalement) des matches engagés  avec un gros rythme de jeu. Et puis, on vous promet des supers beaux gosses à cheval avec des trop beaux chevaux… (rires).

. Olivier Leschiera : Merci à toutes et à tous de vos réponses et comme vient de le dire Julie, très belle saison à toutes nos formations de Pro et Pro Féminine.

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires