Actualités, articles, interviews

2  

2017 : Coutainville Agrial (PEF) !

Auteur : O.Leschiera | Date : 05-10-2016

Les chroniques d'Olivier - Jeudi 06 octobre 2016

PREPARATION DE LA SAISON 2017 : COUTAINVILLE AGRIAL (Pro Elite Féminine)

Le mois d’octobre est le mois de la rentrée des classes pour les équipes de Pro Elite (mixtes et féminines) avec la reprise du championnat les 29 et 30 octobre à Rosières aux Salines. Nous avons sollicité tous les clubs pour réaliser des chroniques d’avant-saison et espérons pouvoir mettre en avant chaque équipe. Mais avant le premier week-end de championnat national, certaines formations ont déjà rendez-vous au Mans dès ce vendredi : c’est aussi dans ce cadre que nous sommes allés à la rencontre de Sernin Pitois, le coach de Coutainville Agrial. Honneur donc à nos Championnes de France pour commencer la série de chroniques avant Rosières !

. Olivier Leschiera : Bonjour Sernin. Tout d’abord, merci de prendre un peu de temps pour nous parler de ton équipe alors qu’elle est en pleine préparation de sa nouvelle saison en Pro Elite. A ce titre, comment se passe votre préparation ?

. Sernin Pitois : La préparation se passe bien, l’effectif de l’équipe reste, encore cette année, inchangé, si ce n’est l’arrivée de Chloé Lefort qui jouait à Avignon mais qui fait ses études à Rennes. Avec sa jument Mick Jimka, elle rejoint donc l’équipe composée d’Estelle Leguevaques sur Roseninderin, Julie Petit sur Dalhia, Lisa Bourdon sur Vacacciones, Marlène Lequertier sur Salsa et Mathilde Duboscq sur Una des Ciergues. Nous avons la chance de participer à la Champions league au Mans et ce week-end de compétition qui arrive nous met bien dans le rythme pour le début de saison. A priori, nous sommes prêts à défendre notre titre mais on fera surtout le point après Le Mans.

. Olivier Leschiera : Tu viens de parler du Mans qui approche à grands pas : parle-nous un peu plus de la Champions League s’il te plait !

. Sernin Pitois : Je n’ai jamais caché que l’objectif principal et unique est de remporter le championnat Pro Elite Féminine. La Champions League est bien placée dans le calendrier pour faire des matchs de préparation. De plus, nous commençons par des oppositions face à des équipes d’un bien moindre niveau que celles de la Pro Elite : nous pouvons donc nous mettre en route plus sereinement. Avec en point d’orgue, très probablement, le match contre l’autre équipe française, qui fait figure de test réel sur notre niveau. Nous participons à cette compétition parce qu’elle est proche de chez nous et que cela limite tout de même les frais pour nous. En 2014, au Portugal, nous avions laissé notre place. Pour cette épreuve, notre équipe est en forme et au complet !

Le podium du Championnat de France Pro Elite Féminin 2016 (Coutainville Agrial, Meurchin et Chambly)

. Olivier Leschiera : Tu viens de nous parler des mouvements dans ton équipe. Comment les avez-vous gérées ? Qu’avez-vous retenu de la saison dernière comme forces et faiblesses ?

. Sernin Pitois : Comme je viens de le dire, la nouveauté est l’arrivée de Chloé. C’est surtout pour elle que cela va être difficile de se faire une place dans cette superbe équipe : je lui laisserai le temps. Lisa en est à sa deuxième année à ce niveau et elle a semblé prendre la mesure des rencontres en fin de saison dernière : il lui faut continuer. A cette même interview, il y a 1 an, j’avais dit que la force de cette équipe, c’est qu’elle ne cherchait jamais d’excuse à ses mauvaises performances et qu’elle n’envisageait que la victoire. C’est certainement ses valeurs qui nous ont permis de gagner le titre. Je ne vais pas énumérer les déconvenues subies par l’équipe mais elles ont été nombreuses. Je remercie d’ailleurs Flavie Bouchenoire d’être venue faire des piges avec nous et de nous avoir grandement aidé à aller chercher le titre. Cette année va être plus confortable avec 6 joueuses et 7 chevaux.

. Olivier Leschiera : Le règlement a beaucoup évolué avant le début de la saison : qu’en penses-tu ?

. Sernin Pitois : Je pense qu’il faut continuellement évoluer, notre sport est très jeune. Et si au bout d’une saison, on se rend compte que cela ne va pas, on rechangera. Bref, c’est très bien et cela n’empêchera pas le meilleur d’être champion, quelle que soit la division.

. Olivier Leschiera : Que penses-tu du calendrier ? Y a-t-il des matches ou des journées de compétition qu’il te tarde de vivre avec ton équipe ?

. Sernin Pitois : On ne juge pas le calendrier, on le respecte et on le suit. Le niveau des organisations a nettement évolué en 10 ans avec tout le reste : cavalerie, joueurs, règlement... C’est donc un plaisir de parcourir la France et de participer à ces belles organisations. En féminine il y a tout de même le Salon du Cheval qui reste une étape à part, vous le comprendrez bien.

. Olivier Leschiera : Et si je te demande de te mouiller, qui verrais-tu sur le podium en fin de saison ? Et qui risque de jouer encore son maintien ?

. Sernin Pitois : Je vois Coutainville Agrial champion. Pour les équipes qui seront malheureusement 7ème et 8ème, ce sont souvent des équipes qui ont eu, durant la saison, des problèmes d’effectifs pour différentes raisons. Je ne souhaite donc cela à personne et souhaite que l’on ait un classement final purement sportif !

Sernin Pitois

. Olivier Leschiera : A l’orée de cette saison, quels vœux formules-tu pour le HB et pour ton équipe en particulier ?

. Sernin Pitois : Pour le Horse-Ball en général, il faut être optimiste et continuer les efforts que nous faisons tous à notre échelle pour faire connaître notre sport. Cela évolue dans le bon sens. Plus personnellement en ce qui concerne mon équipe, nous sommes depuis 9 saisons en Pro Elite Féminine et avons glané 6 titres de champion et 3 titres de vice-champion : je suis très fier de ces résultats. Mais en tant qu’ambassadeur du Horse-Ball féminin, j’aimerais que cette équipe s’implique plus dans ses rencontres et nous offre plus régulièrement un spectacle à la hauteur de son palmarès !

. Olivier Leschiera : As-tu un dernier message à passer à nos lecteurs dans le cadre de cette chronique ?

. Sernin Pitois : Bonne saison à tous !

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Vos commentaires

Publié par Relou le 07-10-2016 02:39

Bah en fait on s'en bat les couilles.

Publié par Alain le 06-10-2016 12:53

'C'est donc un plaisir de parcourir la France' venant d'un normand ca me fait rire

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires