Actualités, articles, interviews

0  

L.Boutin, une femme pressée & passionnée

Auteur : O.Leschiera | Date : 31-05-2016

Les chroniques d'Olivier - Mercredi 1er juin 2016

LAURA BOUTIN, UNE FEMME PRESSEES ET PASSIONNEE...

Ce week-end au Mans, Laura Boutin sera une femme bien occupée ! Trois jours de compétition dans la Sarthe où elle sera à la fois la capitaine de l’équipe de Pro Elite Féminine de Ouest / Gif, une formation en quête de maintien mais avant tout organisatrice des Finales Féminines ! Rencontre avec une femme forcément pressée mais encore plus passionnée...

Elle m’avait prévenu, probablement avec un sourire : "il faudra qu’on ait fait l’interview dans le week-end car ensuite, je sais que je n’aurai plus le temps". Laura Boutin, en pleine préparation des finales féminines au Mans, attend avec impatience le week-end prochain. Trois jours de compétition qui verront s’affronter sur deux terrains plus de trois cents chevaux et joueuses en quête de titres et de podiums dans sept catégories différentes. Laura a aussi prévu tout un programme en dehors des terrains : "c’est généralement un week-end festif ! C’est la fin de la saison et comme à Jardy, l'occasion pour les Horse-Balleuses de se retrouver dans une ambiance de fête, en plus du sport. Il ne faut donc négliger aucun point !".  Pour cela, l’équipe organisatrice a prévu le jeudi soir un "pot des régions", "l'occasion pour nous d'accueillir les équipes dans une ambiance conviviale et détendue avant le début des festivités !". Laura enchaîne avec la suite du programme : "Vendredi soir, ce sera cours de body combat puis Zumba avant de débuter la soirée dans la Brasserie du Pôle. Et enfin, samedi soir, nous aurons diverses activités dont le Bubble Foot et le Taureau Mécanique".

Mais c’est évidemment les moments de sport qui devraient être les plus forts pour les joueuses et tous leurs supporters. Laura me le confirme : "C'est un championnat de France : je pense donc que chaque match sera intense et encore plus dans les catégories qui jouent en formule coupe ! Sans oublier la remise des prix puisqu'elle clôturera la fin de la saison et récompensera les meilleures équipes de cette saison 2016". Pour l’organisatrice, un autre grand moment auquel les meilleures joueuses de France penseront forcément durant tout le week-end sera "l'annonce de l'équipe de France féminine".

Pour créer un tel événement, Laura travaille avec le Pôle Européen du Cheval et toutes les personnes qui y sont employées, "plusieurs personnes sur place qui sont en charge de différents aspects du site (hébergements, restauration, animations...)". Mais elle s’est aussi "entourée d'amis Horse-Balleurs qui seront mes bénévoles pendant toute la durée de la compétition et qui, bien entendu, s'occuperont des domaines propres au Horse-Ball : visite vétérinaire, chronomètre, feuille de matchs...". A quelques jours du début des finales et dans la course des préparatifs, on parvient à prendre le temps de revenir avec Laura sur les grands événements Horse-Ballistiques qui se sont déjà tenus cette saison au Mans : "Le programme sur le site du Pôle Européen du Cheval a été très riche en 2015-2016 ! C'est un plaisir de pouvoir y accueillir notre sport et de pouvoir développer toujours plus de rendez-vous d'année en année! C'est gage de bon travail et de réussite...".  Une saison commencée en octobre avec la Champion’s League, "une organisation intense et différente d'un week-end national car nous avons un cahier des charges différent de celui d'un week-end de Pro Elite, la FIHB étant très exigeante". Puis, en janvier, deux jours de Pro Elite / Pro plus simples à mettre en œuvre comme Laura le souligne : "Après 3 saisons, le week-end du mois de janvier est devenu une formalité !". Avant ces finales féminines de début juin, un grand événement pour Laura : "C'est encore une autre histoire ! Je double le nombre d'équipes, je double les terrains et c'est un rendez-vous très attendu par les équipes féminines : la pression est donc bien présente pour faire au mieux, tâcher de rendre ces finales agréables pour tout le monde et donner envie aux équipes de réitérer ce rendez-vous l'année prochaine".

Ressentant dans l’échange cette pression que Laura avoue plus forte que sur les autres compétitions qu’elle organise, je lui demande alors comment elle va réussir à concilier tout cela avec son rôle de joueuse de Pro Elite Féminine dans l’équipe de Ouest / Gif qui jouera le maintien. Evidemment, tout est déjà réfléchi : "Je ne joue que samedi et dimanche : je vais donc pouvoir me consacrer entièrement au lancement de la première journée du vendredi. Pour ce qui est de samedi et dimanche, je me suis entourée d'amis Horse-Balleurs qui connaissent très bien les tâches à remplir : j'ai une totale confiance en eux et je devrais donc pouvoir me consacrer à mes matchs en temps voulu ! ". Et comme le Horse-Ball est toujours plus beau en famille, Laura me confie : "J’ai de plus la chance de pouvoir compter sur mon frère, Samuel Boutin, qui va être mon bras droit pendant toute la durée de la compétition ! C'est donc lui qui aura la charge de l’organisation quand je serai avec mon équipe".

Je ne résiste alors pas à l’envie de lui parler du match qui opposera samedi les deux équipes en tête du Championnat de Pro Elite Féminine : Coutainville Agrial et Meurchin. "C'est vrai que d'un point de vue de l'organisation, c'est idéal de pouvoir avoir une finale dans la catégorie Pro Elite Féminine. Cela maintient du suspense et promet une bonne ambiance pour le public avec un match à tension !". Laura partage alors les qualités des deux formations : "Pour moi, ces deux équipes ont pour force une certaine régularité dans leur jeu et une réelle rapidité d’exécution avec des joueuses talentueuses des deux côtés. La cavalerie est excellente de part et d’autre et on sent de la rigueur dans le travail à la maison et aux entrainements. Selon moi, l'un des petits plus pour l'équipe de Coutainville Agrial est son mental. Je pense également qu'il ne faut pas négliger le travail de Sernin Pitois et Mickael Bradefer qui ont tous les deux fait leurs preuves en tant que coach et qui, pour moi, sont indispensables dans ces deux équipes".

Il est finalement temps de laisser Laura retourner préparer ces trois grandes journées de Horse-Ball féminin. L’instant où elle lance ce dernier message à tous les lecteurs de www.horse-ball.org : "Pour ceux et celles qui n'ont encore jamais eu l'occasion de venir au Mans, le site vaut le détour avec de très belles infrastructures qui, mine de rien, facilitent une telle organisation !".  Rendez-vous est pris !

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires