Actualités, articles, interviews

10  

Le HBall, mélange de Basket & de Rugby ?

Auteur : O.Leschiera | Date : 26-01-2016

Les chroniques d'Olivier - Mardi 26 janvier 2016

LE HORSE BALL, UN MELANGE DE BASKET & DE RUBGY ?

Nous avons tous été amenés un jour à décrire en quelques mots ce qu’est le Horse-Ball à celles et ceux qui ne connaissent pas notre sport. A l’instar de Nicolas Thiessard dans l'émission "Horse Mag du 16/01/16" au sujet du "Horse Ball Show" lors du CHI de Genève et de Bertrand Legrand dans le reportage de TVFil78 "Découverte du horse ball du 22/01/16", nous répondons fréquemment que notre sport est un mélange de basket-ball et de rugby à cheval : j’aimerais donc profiter de cette chronique pour discuter, avec vous toutes et tous, de cette comparaison.

Ce qui nous rapproche et nous éloigne du basket-ball…

Le Horse-Ball s’inspire évidemment du basket-ball dans la circulation de balle par des passes à la main (on parle de passes basket d’ailleurs au Horse-Ball) pour aller marquer en faisant passer le ballon à travers un cercle : horizontal et de 45cm de diamètre au basket, vertical et de 1m au Horse-Ball. Les temps-morts que les coaches peuvent prendre, l’entre-deux et le nombre assez réduit de joueurs sur le terrain (5 au basket et 4 au Horse-Ball) renforcent les similitudes entre les deux sports.

Mais, contrairement au Basket-ball où chaque coup de sifflet de l’arbitre conduit à un arrêt du chronomètre, le Horse-Ball s’avère plus dynamique en ne stoppant le temps que sur les fautes majeures (P1 et P2) : le temps continue à filer sur les P3… Certaines fins de match de basket très serrées peuvent du coup être très longues et hachées avec de nombreux arrêts de jeu, chose quasiment impossible au Horse-Ball une fois que chaque coach a pris son temps mort.

Une autre différence majeure avec le basket-ball est que le Horse-Ball est un sport qui encourage plus le contact tout en interdisant le marquage sur tout joueur ne portant pas la balle.

Ce qui nous rapproche et nous éloigne du rugby…

Contrairement au basket, c’est bien à travers les contacts que le Horse-Ball fait penser en premier lieu au rugby. Les passes rugby, comme au basket, sont aussi utilisées au Horse-Ball et la chistera est un geste spectaculaire appréciée par les supporters dans les deux sports. La touche est aussi une phase de jeu commune et prépondérante dans les deux sports : toute équipe qui y est défaillante a très peu de chances de l’emporter. Par contre, les deux sports s’éloignent par la façon de marquer : le Horse-Ball se concentre sur le but et donc sur l’axe central du terrain alors que le jeu offensif au rugby peut s’étirer sur toute la largeur du terrain.

Au-delà du jeu sur le terrain, c’est très probablement dans l’esprit que rugby et Horse-Ball se ressemblent : outre le respect de l’autorité de l’arbitre qui est commun aux deux disciplines et avéré (aucun joueur, coach et soigneur ne peut contester les décisions de l’arbitre), c’est probablement l’esprit "troisième mi-temps" qui semble rapprocher rugbymen et horse-balleurs...


Ce qui nous rapproche et nous éloigne du rugby…

Certaines de ces idées ne sont pas le fruit de mes propres réflexions mais ont été évoquées dans les différents vœux formulés par des membres de notre sport sur la page de la HB little family (cf. les vœux de Luc Laguerre)... D’autres sont issues de l’analyse du basket et du rugby...

Des play-off ?

Les championnats Pro en France de rugby et basket étant organisés en deux périodes (une saison régulière et une phase finale ou play-off opposant les meilleures équipes), on pourrait se demander si la fin de saison Horse-Ballistique ne serait pas encore plus captivante avec des play-off en Pro Elite et Pro Elite Féminine : on parle souvent de la dernière journée de championnat comme la finale de ces championnats mais, parfois, le classement est déjà joué en haut de classement et ce, au détriment du suspense. L’inconvénient des phases finales du rugby est que certaines équipes sont sacrées alors qu’elles n’ont pas été les meilleures sur toute la saison mais les plus efficaces en phases finales : ce constat pourrait être un frein pour mettre en place cette évolution... Tout comme un risque de rallonger la saison...

Mieux récompenser les tirs de loin ?

Depuis 1984, la Fédération Internationale de Basket-ball (FIBA) a instauré la règle du tir à trois points pour des shoots à plus de six mètres (la distance a varié à plusieurs reprises pour trouver le meilleur compromis entre tirs lointains et proches du panier). Il pourrait être intéressant de s’interroger si le Horse-Ball ne pourrait pas aussi s’en inspirer avec le tir à deux points pour les shoots réalisés de loin : outre le côté spectaculaire pour le public, cette règle pourrait conduire les formations à s’adapter et à modifier leurs systèmes de jeu.

L’exclusion temporaire

Une autre piste serait, comme l’Ovalie l’a fait depuis le début des années 2000, d’exclure temporairement tout cavalier ayant été sanctionné d’un carton jaune : par analogie, un Horse-Balleur fautif pourrait rester sur la touche pendant 1min 30s à 2min. On sait combien cette règle a modifié la physionomie des matches de rugby en pénalisant lourdement les brutalités ou les grosses fautes d’anti-jeu : l’appliquer au Horse-Ball serait aussi un changement majeur et ce, dès les championnats jeunes où la sanction aurait aussi un rôle formateur et préventif.

Les bonus offensif et défensif

Une autre piste à étudier pourrait être l’instauration des bonus offensifs et défensifs comme au rugby : toute équipe qui y marque quatre essais prend un point de bonus offensif et toute équipe défaite avec moins de cinq points d’écart gagne un point de bonus défensif. Le système de bonus a, lui-aussi, beaucoup fait évoluer les matches de rugby lors de la saison régulière. Par analogie, il serait envisageable de donner un point supplémentaire à toute équipe marquant plus de neuf, dix, onze voire douze buts : cette règle encouragerait le jeu offensif jusqu’au coup de sifflet final. Le bonus défensif, quant à lui, pourrait être donné à toute équipe battue, par exemple, d’un ou deux buts. On pourrait s’amuser à posteriori à réfléchir à quoi aurait ressemblé la saison de Pro Elite féminine et Pro Elite 2014/2015 avec ces bonus en prenant les résultats tels qu’obtenus (ce qui est pure fantasmagorie puisque les bonus auraient forcément conduit les formations à jouer différemment) et en donnant le bonus offensif à partir de 10 buts et le bonus défensif pour toute défaite d’un but... En Pro Elite féminine, les changements auraient été réduits : en effet, Meurchin l’aurait aussi emporté devant Coutainville Agrial mais les Chamblysiennes auraient complété le podium à Cluny (et non les filles de Chambéry). Les bonus n’auraient pas changé le sort de Lacanau ni de Nancy Lorraine, toutes deux reléguées. En Pro Elite, Arles HCC aurait aussi été sacré mais juste devant Chambly qui aurait coiffé Bordeaux sur le fil : par contre, avec ces règles, Bellegarde aurait été relégué alors que Ouest Lyon aurait conservé sa place dans l’élite. Le plus captivant avec ces bonus est qu’ils auraient maintenu encore plus de suspense jusqu’au dernier weekend d’épreuve avec encore plus d’incertitude…

Horse Ball

Pour conclure en attendant vos remarques, critiques positives et négatives (toujours faites dans un esprit de bienveillance) et suggestions, il est amusant de voir comment notre sport s’est nourri d’influences diverses d’autres disciplines et de réfléchir à comment il pourrait continuer à s’en inspirer pour progresser... Tout en gardant ses spécificités et ses attraits, la première étant de permettre à des cavaliers de faire un sport collectif !

 

Horse Ball

  Olivier Leschiera a découvert le horse ball grâce à ses deux filles qui le pratiquent à Montéclin (Ile de France). Grand amateur de sport en général mais non-cavalier, il s'est épris de cette discipline et a à coeur de partager sa passion, soit en commentant régulièrement des matches (il est l'un des speakers sur l'évènement "Jardy - Horse Ball"), soit en écrivant, notamment sur la page Facebook de la HB little family qu'il a créée en ce sens.

Horse Ball

 

Vos commentaires

Publié par Olivier_HBLF le 03-02-2016 08:34

@Evolution : merci de tes remarques qui enrichissent le debat ; tes reserves sont justes... Sur les bonus, je pense que cela resterait vertueux pour le spectacle. Avec tes chiffres, une equipe a 10 buts a une minute de la fin pourrait encore pousser fort pour aller attraper le bonus : on aurait plus souvent des matches de 20 minutes completes !

Publié par evolution2 le 01-02-2016 11:40

Les bonus. Je partirais sur bonus offensif a partir de 12 buts et defensif pour une defaite a 1 but. Apres il faut se poser la question de ce qu'ils apporteraient vraiment.. Ils apporteraient plus d'enjeu aux matchs? En temps que joueur ce systeme conviendrait.

Les plays-off. Je pense que ca serait difficile. La saison est deja longue, demande bcp aux chevaux et elle est tres couteuse pour notre sport amateur!... Si notre sport evolue vers le professionnalisme un jour, pourquoi pas

Publié par evolution le 01-02-2016 11:35

je suis d'accord avec eves sur la double sanction avec la P1. Ce serait dissuasif et cela couperait surement l'envie au dernier defenseur d'arracher l'epaule de l'attaquant s'il se fait depasser.

Les tirs de loin. Je pense que c'est une bonne idee mais tres difficile a mettre en place. Avec la vitesse du cheval, tres difficile je pense a dire si le ballon est parti avant 'la ligne des 2 pts'. (contrairement au basket ou le tire est arrete)

Publié par Olivier_HBLF le 26-01-2016 21:07

@ Eves : je comprends ta proposition. La sanction serait alors dissuasive et eviterait les fautes souvent dangereuses dont la reparation passe souvent par une P1 qui stoppe ou ralentit le jeu.

Publié par eves le 26-01-2016 19:21

l'idee est surtout de dissuader les joueurs de faire des fautes plus que de se rapprocher du basket, si cette regle avait l'effet souhaite elle ne changerai pas la physionomie des matchs je suppose

Publié par Olivier_HBLF le 26-01-2016 15:34

@ Eves : effectivement, si le joueur subit une faute au moment de son tir et qu'il a marque, le panier est accordee et un lancer franc supplementaire est accorde.

Si on regarde la NBA ou chaque equipe marque environ 100 pts par match de 48 min, on peut grosso modo dire que chaque equipe marque 2 pts par minute. Si on prend une moyenne de 8 buts par match, on obtient en HB un ratio de 1 but toutes les 2 minutes 30 secondes.

Les ratios but ou point par minute sont donc tres differents : sanctionner d'une P1 supplementaire tout but marque en ayant subi une faute pourrait, selon moi, fausser fortement la physionomie du match...

Publié par Olivier_HBLF le 26-01-2016 15:12

@ Beber : merci d'avoir partage ta vision. J'ai effectivement oublie la Coupe de France qui existe en basket mais n'existe plus en rugby depuis la disparition du Challenge Yves du Manoir... Une des difficultes associees pour cette Coupe, comme les play off d'ailleurs si on ne fait pas bouger les lignes, pourrait etre le calendrier qui se chargerait avec une augmentation des frais : si elle a le charme que lui conferent les victoires des Petits Poucets et si elle me parait etre un bon moyen de faire rever et progresser des equipes plus modestes, je me demande si elle serait facile a mettre en oeuvre avec les calendriers de Pro Elite...

Publié par eves le 26-01-2016 14:17

Il me semble qu au basket s il y a une faute sur un shoot et que le panier est marque il a quand meme un lance franc apres, l idee me semble interessante pour le horseball, qu'on accorde une p1 ou une p2 directe sur une faute au moment du tir meme s'il y a but

Publié par Beber_le_zorro le 26-01-2016 11:34

Pour revenir sur les propositions :
Sur le systeme des play-off, je trouve la proposition interessante et il faudrait voir la compatibilite des differents calendriers (saison normale + echeances internationales).
Concernant la proposition de valoriser le tir de loin, je suis bien evidemment pour! Je pense qu'une reflexion pourrait porter sur les P2 tires directement dans un premier temps. La P2 tiree et transformee pourrait rapporter 2 points. A maxima, les tirs marques au dela des 10m pourraient eux aussi rapporter 2 points (a voir avec l'experimentation des 3 arbitres).
Sur l'exclusion temporaire: c'est aussi une solution pour une meilleure sanction et securite dans ce sport. Il faudrait voir comment elle se gere : qui chronometre? Le joueur pourra-t-il revenir dans la partie sans arret de jeux? Et comment?
Pour l'attribution de bonus, je suis plus nuance pour ma part. Il risque d'y avoir des exces au detriment du 'beau jeux' avec des defenses dangereuses et des tentatives de buts 'raccros'. L'idee d'attribuer un bonus a l'equipe qui perd d'un but me parait davantage a developper. L'attribution d'un demi point me paraitrait equitable pour montrer que le match a ete serre.
Toutes ces propositions montrent le potentiel restant a exploiter. Ce sont des moyens de rendre notre sport encore plus beau en accentuant la securite et un jeux plus agreable a regarder.

Publié par Beber_le_zorro le 26-01-2016 11:08

J'aime beaucoup l'analyse comparative qui est faite entre les diverses disciplines et sur les inspirations, sources de l'essence et des eventuelles evolutions de notre sport.
Il faudrait ajouter Olivier aussi l'absence de la Coupe de France en Horse-Ball, qui existait me semble-t-il, jusqu'aux debuts des annees 2000. Le principe etait similaire a celle du foot : tout le monde (equipes juniors, clubs, amateurs, feminines, pro, pro elite) avait sa chance! Les finales de cette coupe se deroulaient au salon du cheval (ndrl: porte de Versailles) et etaient aussi un element de promotion de notre sport.

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires