Actualités, articles, interviews

3  

Conseils de champions : B.Lévêque !

Auteur : www.horse-ball.org | Date : 11-03-2015

Conseils de champions : Benoît Lévêque !

LA TOUCHE

. Nom : Lévêque

. Prénom : Benoît

. Age : 34 ans

. Profession : Représentant médical

. Catégorie : Pro Elite

. Equipe : Arles HCC

. Nombre de sélections en Equipe de France : 15

Horse Ball

. Quels sont pour vous les critères qui font un bon joueur de touche ?
Pour être un bon joueur de touche il faut déjà prendre conscience qu'il s'agit d'une phase de jeu collective. Pour être performant et réussir à sortir une touche qui se conclura par une phase offensive, il faut pouvoir compter sur un bon lancer, un relai qui arrive dans le parfait timing et les joueurs de rang qui se positionnent comme il faut pour marquer en première intention.
Ensuite bien évidemment il faut être bon cavalier pour avoir un bon cheval car, sur la touche encore plus que dans les autres phases de jeu, la complicité et la relation cheval/joueur est primordiale.
 Si on se concentre sur les qualités intrinsèques du joueur de touche je dirais qu'il doit être athlétique et avoir des capacités d'anticipation et de prise d'informations. Etre athlétique lui permet d'aller chercher des ballons en hauteur avec de l'explosivité et de la réactivité mais il est également important de réussir à lire le placement de son adversaire pour anticiper et contrer la touche en défense.
En attaque il s'agit de pouvoir créer un décalage afin que le lancer soit le plus facile possible. Ce décalage doit pouvoir être réalisé par une bonne lecture de la posture du cheval et du joueur adverse.
Au fur et à mesure du match un bon joueur doit être capable d'analyser les points forts et les points faibles de son adversaire et de les utiliser. Par exemple, si mon adversaire ne recule pas bien mais avance très vite alors je me positionnerai toujours devant lui pour l'obliger à jouer derrière moi.

. Quelle est l'attitude à adopter pour être performant sur l'alignement ?
C'est une phase de jeu qui demande beaucoup de concentration car elle est souvent décisive pour le gain d'un match. Cette concentration permet d'être à l'écoute du cheval mais aussi d'anticiper sur l'adversaire.
Il faut parvenir à garder son cheval le plus calme possible tout en le maintenant aux ordres et à l'écoute du moindre mouvement. C'est là toute la subtilité du joueur de touche qui doit jongler entre le relâchement et la réactivité de son cheval.
Lorsque nous sommes en attaque, c'est toujours plus simple car nous avons un temps d'avance et souvent des points forts qui nous permettent d'être dans le confort.
En défense il faut donc pouvoir rattraper son retard avec une bonne anticipation mais aussi et surtout un très bon dressage de son cheval.
Il n'y a pas de bonnes attitudes mais des attitudes à adapter en fonction des points forts et des faiblesses de son cheval, de son adversaire et de ses qualités physiques.
La touche est souvent vécue de façon stressante pour le cheval. Il faut donc réussir à le mettre dans le confort et non dans la contrainte ou la douleur.

. Comment travailler son cheval pour être le plus performant possible sur l'alignement de la touche ?
Toutes les qualités d'un joueur de touche vont être décuplées par le dressage du cheval. Ce que l'on demande à un cheval de touche c'est de pouvoir faire des transitions montantes et descendantes le plus rapidement possible et dans le calme. Il doit donc avoir un "bon dos" et pour cela il est nécessaire de le travailler.
Le travail d'un cheval de touche est un travail tout d'abord classique aux trois allures, le principe étant d'avoir un cheval qui réponde aux aides, comme n'importe quel autre cheval de horse-ball d'ailleurs.
 
Pour cela je travaille énormément les transitions montantes et descendantes en essayant au maximum qu'il utilise son dos. J'associe ce travail à des sessions d'épaules en dedans et des appuyers. Le but est d'avoir un cheval très disponible, quelles que soient mes demandes. J'utilise aussi beaucoup les barres au sol ainsi que le travail en extérieur sur des montées et des descentes pour renforcer les abdominaux et donc avoir encore plus d'explosivité.
 
Une fois ces exercices maitrisés, je commence à axer mon travail plus spécifiquement sur la touche. Le principe étant de réussir à avoir son cheval à l'écoute dans le calme et surtout sans contrainte ni douleur. Pour cela je répète très souvent les mêmes exercices tous les jours. Un exercice que j'affectionne beaucoup et qui m'a beaucoup aidé avec Alpidivo est la serpentine au galop avec un arrêt au milieu de chaque boucle puis un reculé et un départ sur l'autre pied.

Si je devais résumer le travail spécifique d'un cheval de touche je dirais qu'il faut répéter dans le calme et la décontraction des situations de match qui peuvent être vécues de façon plus ou moins stressante. Ceci dans le but de trouver des points forts qui vont pouvoir être utilisés en situation réelle, tout en gardant à l'esprit que le socle de ce travail est un dressage classique et varié.

. Quels exercices permettent de s'entrainer dans ce domaine ?
A l'entrainement on revoit tout ce qui a été travaillé dans la semaine, en ajoutant la présence d'un autre cheval à côté. En effet, on différencie l'attaque où on demande à son cheval la même intensité qu'en situation de match de la défense où on travaille encore son cheval pour le maintenir calme et à l'écoute de ce qu'on lui demande. Il peut donc m'arriver de rester sur l'alignement en ne demandant rien à mon cheval, si ce n'est de rester immobile pendant deux ou trois touches. Progressivement, j'essaye de lui en demander de plus en plus. Il est très important de pouvoir rassurer son cheval sur le rang de touche en effectuant des choses simples, dans le calme et surtout sans contraintes, afin de renforcer ses points forts et améliorer ses points faibles. Chaque joueur de touche doit s'adapter à son cheval, à ses difficultés et ses facilités afin que le couple soit le plus en osmose possible, le but étant d'établir des codes simples pour une réponse du cheval rapide et efficace. Il n'existe pas de vérité universelle mais une chose est certaine : à l'entrainement comme en match il faut être à l'écoute de son cheval pour obtenir le meilleur de lui !

Horse Ball

 

Vos commentaires

Publié par Benoit le 19-03-2015 09:56

Effectivement il y a une erreur l arret doit se faire dans le milieu et non dans la courbe car le but aussi est de se retrouver dans la meme position que sur la touche ...

Publié par joueurlambda le 17-03-2015 19:38

@JJJ: A mon avis, un des interets de la faire dans le virage c'est de demander plusieurs chose dans un laps de temps tres cours au cheval (un peu comme en touche en fait..) et de travailler son equilibre. Je fais justement la meme serpentine pour preparer la touche, mais pour l'instant, l'arret/reculer/depart sur l'autre pied, je le fais sur la ligne droite. La prochaine etape sera de le faire sur la courbe.

Publié par Jjjj le 17-03-2015 18:03

Bonjour,

Quel est l'interet de faire l'arret dans le virage plutot que dans la ligne droite? De plus cela oblige a faire un quart de cercle a faux, c'est le but?

Merci Benoit si tu me lis, ou si quelqu'un a une opinion la dessus...

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires