Actualités, articles, interviews

0  

Horse Ball World : GUADELOUPE !

Auteur : www.horse-ball.org | Date : 07-07-2020

INTERVIEW
Laurence Piot - Guadeloupe (France) - Mardi 07 Juin 2020

Il y a quelques semaines, la FIHB a annoncé le report de la Coupe du Monde de Horse ball qui devait se tenir à Saint Lô en août prochain. C’est donc du 16 au 21 août 2021 que se tiendra cette grande manifestation.
 
A l’occasion de cette actualité internationale, l’équipe de ww.horse-ball.org a souhaité aller à la rencontre des différentes responsables des nations qui pratiquent le horse ball à travers le monde.

Direction La Guadeloupe, un territoire français d'outre-mer, avec l’interview de la secrétaire du CRE de Guadeloupe : Laurence Piot !

Horse Ball

Bonjour, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre rôle dans le horse ball ?

. Laurence Piot : Bonjour. Je suis Laurence Piot, actuellement secrétaire du CRE Guadeloupe et responsable du développement des activités équestres en Guadeloupe.

Could you please, present yourself and describe your role in the horse ball sport ?

. Laurence Piot : Hello. I am Laurence Piot, currently secretary of CRE Guadeloupe and responsible for the development of equestrian activities in Guadeloupe.

Depuis combien d’années le horse ball est-il pratiqué en Guadeloupe ?

. Laurence Piot : Le horse ball a été pratiqué depuis plusieurs années de façon occasionnelle dans plusieurs centres équestres de l’île et sans réelle évolution. Puis des rencontres inter-clubs ont été organisées à la suite de compétitions de CSO. Depuis trois ans, le CRE organise des matchs interclubs. Lors de la saison 2018/2019 le CRE a décidé de développer le horse ball pour arriver à officialiser les rencontres.

For how many years has horse ball practiced in Guadeloupe ?

. Laurence Piot : Horse ball has been played for several years on an occasional basis in several equestrian centers on the island and without any real evolution. Then inter-club meetings were organized following CSO competitions. For three years, the CRE has organized inter-club matches. During the 2018/2019 season, the CRE decided to develop the horse ball in order to formalize the meetings.

Comment le horse ball est-il apparu en Guadeloupe ?

. Laurence Piot : Pour développer le Horse Ball, le CRE a organisé une formation des moniteurs avec Nicolas THIESSARD, expert fédéral. Le CRE a acheté un terrain de horse ball et il a participé à l’achat des équipements de sécurité pour les chevaux et les cavaliers. Le CRE a organisé 2 stages pour former des arbitres le premier en mai 2019 et le second en novembre 2019. Le CRE a proposé un programme de rencontres plus élaboré.

How did the horse ball appear in Guadeloupe ?

. Laurence Piot : To develop the Horse Ball, the CRE organized a training for instructors with Nicolas THIESSARD, federal expert. The CRE bought a horse ball field and participated in the purchase of safety equipment for horses and riders. The CRE organized 2 courses to train arbitrators, the first in May 2019 and the second in November 2019. The CRE offered a more elaborate meeting program.

Comment le horse ball est-il organisé en Guadeloupe ?

. Laurence Piot : L’île est petite, le nombre de cavaliers est faible et le nombre de joueurs de horse ball encore plus. Nous n’avons pas assez d’équipes pour franchir le cap des rencontres officielles. Nous nous orientons dans les années à venir vers un championnat régional pour les Minimes et les Benjamins… et éventuellement une rencontre internationale avec le Canada.

How is horse ball organized in Guadeloupe ?

. Laurence Piot : The island is small, the number of riders is small and the number of horse ball players even more. We don't have enough teams to make it past official matches. We are moving in the coming years towards a regional championship for the Minimes and the Benjamins… and possibly an international meeting with Canada.

Quel est le nombre d'équipes et le nombre de pratiquant en Guadeloupe ?

. Laurence Piot : Nous avons 4 équipes de Benjamins/Minimes et 4 équipes Juniors.

What is the number of teams and the number of practitioners in Guadeloupe ?

. Laurence Piot : We have 4 teams of Benjamins / Minimes and 4 Junior teams.

Comment la discipline est-elle perçue en Guadeloupe ?

. Laurence Piot : L’équitation se développe lentement sur l’île. Le horse ball reste très peu connu dans l’île.

How is the discipline perceived in Guadeloupe ?

. Laurence Piot : Horse riding is developing slowly on the island. Horse ball remain little known on the island.

Quels sont les points forts ainsi que les difficultés que vous rencontrez pour développer le horse ball ?

. Laurence Piot : Le point fort c’est la volonté du CRE et des clubs pour développer le horse ball. Les difficultés : quand les jeunes progressent, ils ont grandi et malheureusement quittent l’ile en majorité pour poursuivre leurs études. Nous n’arrivons pas garder de équipes de grands adolescents et de jeunes adultes. Autre difficulté : le nombre restreint de cavaliers sur l’île qui limite le nombre d’équipe.

What are the strengths as well as the difficulties that you encounter to develop horse ball ?

. Laurence Piot : The strong point is the desire of the CRE and the clubs to develop horse ball. The difficulties: when the young people progress, they have grown up and unfortunately most of them leave the island to continue their studies. We can't keep teams of older teens and young adults. Another difficulty: the limited number of riders on the island which limits the number of teams.

Quels sont les principaux objectifs et les projets de développement pour le horse ball dans les prochaines années ?

. Laurence Piot : Nos axes de développement sont de poursuivre la formation des arbitres et des enseignants. Et nos projets sont d’officialiser les rencontres en les amenant au niveau fédéral pour les Minimes, les Benjamins, les Juniors et les adultes et d’organiser une rencontre internationale avec des équipes du même niveau de jeu comme le Canada.

What is the main focus and the development projects for the horse ball in the coming years ?

. Laurence Piot : Our areas of development are to continue training referees and teachers. And our plans are to formalize the matches by bringing them to the federal level for Minimes, Benjamins, Juniors and adults and to organize an international meeting with teams of the same level of play as Canada.

Merci pour vos réponses. Bon courage pour le développement du horse ball dans votre pays et à bientôt sur les terrains.

Thank you for your answers. Good luck for the development of the horseball in your country and see you soon on grounds.

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires