Actualités, articles, interviews

3  

F.Cannas : For the love of sport !

Auteur : www.horse-ball.org | Date : 10-04-2020

INTERVIEW
Frederico CANNAS - Vendredi 10 Avril 2020

Il y a quelques jours, la FIHB a annoncé le report de la Coupe du Monde de Horse ball qui devait se tenir à Saint Lô en août prochain. C’est donc du 16 au 21 août 2021 que se tiendra cette grande manifestation.
 
A l’occasion de cette actualité internationale, l’équipe de ww.horse-ball.org a souhaité interroger le Président de la Fédération Internationale de horse ball (FIHB), Frederico Cannas. A la tête de cette instance depuis 8 ans, Frederico Cannas nous livre sa vision du horse ball, l’organisation de la FIHB, ses difficultés, ses projets...

Horse Ball

Bonjour Monsieur Cannas, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre rôle dans le horse ball ?

. Frederico Cannas : Tout d'abord, je tiens à vous remercier de cette occasion de partager avec vous mes réflexions. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Frederico Cannas, je suis un portugais de 45 ans et j'ai un diplôme et une maitrise en gestion hôtelière et touristique. Je suis également le propriétaire et le directeur du HCC Country Club. J'ai commencé à pratiquer le horse ball en 1989 et j'ai arrêté de jouer régulièrement en 2012. J'ai joué au niveau national et international dans plusieurs compétitions. J'ai également été arbitre national et international, ayant eu mon premier stage d'arbitrage à Marseille et ma première expérience d'arbitre international à Golegã en 1994. J'ai été Président de la commission technique de horse ball à la Fédération Equestre Portugaise et également Président de l’association de horse ball Portugais pendant quelques années. Enfin, je suis Président de la FIHB depuis 2012.

Could you please, present yourself and describe your role in the horse ball sport ?

. Frederico Cannas : First of all, I want to thank you for this opportunity to share with you my thoughts. For the ones that don’t know me I’m Frederico Cannas, I’m a 45 years old Portuguese and I have a Degree and Masters in Hotel and Tourism Management, I’m the owner and manager of the HCC Country Club. I started practicing Horseball in 1989, and I stopped playing regularly in 2012. I played National and Internationally in several Competitions. I also have been National and International Referee, having had my first referee Clinic in Marseille in 1994 and my first International Referee experience in Golegã 1994. I have been President of the Horseball Technical commission at the Portuguese Equestrian Federation and also President of the Portuguese Horseball Association a few years. Im President of FIHB since 2012.

Pouvez-vous nous présenter la Fédération Internationale de Horse Ball (FIHB) ?

. Frederico Cannas : La Fédération Internationale de horse ball est une institution reconnue par la FEI. Elle a pour mission d'organiser et de développer le horse ball. Elle doit aussi s’occuper des règles et du règlement. Elle doit aussi aider à l’organisation des compétitions. Afin d'avoir un langage commun dans notre sport, la FIHB a créé il y a quelques années le World Horseball Ranking (WHR) qui aide à suivre la participation et les résultats des joueurs, entraineurs, clubs, nations, arbitres. Ce ranking sert à ce que chacun puisse avoir une place dans le sport et puisse s’inscrire dans l'histoire du horse ball. Par rapport à toutes les autres institutions, la FIHB est la seule qui existe uniquement pour une discipline, le horse ball, et défend ses intérêts. Elle est la seule qui puisse avoir une position neutre sans avoir à défendre d’autres disciplines au sein de son organisation. La FIHB est une fédération à but non lucratif qui fait beaucoup pour l'amour du sport.

Can you introduce the International Horse Ball Federation (FIHB) ?

. Frederico Cannas : The International Horseball Federation, FIHB, it’s the institution recognized by FEI that has the mission to unify, spread and develop Horseball, to recognize create and change Horseball rules and roles and also helps to organize and certify Horseball competitions. As a way to have a common language in our sport, FIHB created a few years ago the World Horseball Ranking (WHR) that helps to understand the participation and results of the players, coaches, clubs, nations, referees, and with this to put everything and everyone in their place, help to write down the history of our sport, that had a past and for sure will have a future ! Compared to all other institutions, FIHB is the only one that exists only for the Horseball discipline and defends its interests, and the only one that can have a neutral position without defending different ones of the sport itself. FIHB It’s a non-for-profit federation that do a lot for the love of the sport.

Comment la FIHB est-elle organisée ? Quel est son rôle ? Quels sont ses moyens ?

. Frederico Cannas : La FIHB est organisée entre un Comité Directeur, qui prend les décisions globales du travail quotidien et 7 différentes commissions (Communication, Arbitre, Juridique, Sécurité, Vétérinaire, Informatique et Certification), qui travaillent pour analyser et proposer des actions à mettre en place.
Nous organisons régulièrement la Coupe du Monde, la Coupe d'Europe, la Ligue des Champions et nous labellisons également les tournois internationaux WHR. Nous gérons la FIHB TV et nous organisons chaque année les FIHB WHR Awards ainsi que les FIHB World Awards.
Nous avons un revenu basé sur la cotisation des Nations, les frais de classement du World Horseball Ranking et certains sponsors.
Nous nous rencontrons via Skype de manière hebdomadaire et nous faisons une Assemblée Générale ainsi qu’une réunion du Comité Directeur tous les ans. Bien sûr, nous rencontrons également lors des événements de la FIHB WHR.

How is the FIHB organized ? What is his role ? What are its means ?

. Frederico Cannas : FIHB is organized in between an Executive Board, that takes the overall decisions of the daily work of the Federation and 7 different Commission, Communication, Referee, Legal, Security, Veterinary, IT and Certification, that work to analyze and propose to the board actions to take in place to the sport.
We organize the World Cup, European Cup, Champions League, on a regular basis and we also label International WHR tournaments, we manage FIHB TV and we organize every year the Annual FIHB WHR Awards and every 4 years the FIHB World Awards.
We have an income based on the fee membership from the nations, the World Horseball Ranking Fee’s and some sponsoring.
We meet each other via Skype on a weekly basis, and we make 1-year General Assembly and 1-year presential Board Meeting, and of course we see and met each other during FIHB WHR events.

Pouvez-vous nous donner des chiffres sur le horseball mondial ? Combien de pays pratiquent le horseball ? Combien y a-t-il de pratiquants dans le monde ?

. Frederico Cannas : Nous avons en ce moment 14 nations avec une pratique active du horse ball (Grande-Bretagne, Italie, Belgique, Argentine, Canada, Japon, France, Portugal, Australie, Espagne, USA, Kirghizistan, Mexique, Brésil) et 7 nations (Autriche, Afrique du Sud, Chili, Nouvelle-Zélande, Pologne, Allemagne et Pays-Bas) qui ont une plus petite activité de horse ball.
Pour définir le nombre exact de joueurs, ce n’est pas facile car ils changent chaque année, mais en estimant les chiffres que les pays nous communiquent, nous estimons environ 4480 joueurs de horse ball dans le monde.
Nous pouvons dire qu’aujourd’hui, nous avons 10 nations en Europe et 11 en dehors de l’Europe, c’est quelque chose d’important pour nous. Cela reflète le travail que nous avons accompli ces dernières années mais également que le horse ball commence à avoir une représentativité importante dans le monde.

Can you give us figures on the horseball world ? How many countries play horseball ? How many players are there in the world ?

. Frederico Cannas : We have at this moment 14 nations with active Horseball, Great Britain, Italy, Belgium, Argentina, Canada, Japan, France, Portugal, Australia, Spain, USA, Kirghizistan, Mexico, Brasil. And 7 nations, Austria, South Africa, Chile, New Zeland, Poland, Germany and The Netherlands that have some Horseball activity.
To define the exact number of players it’s not possible to define as they change every year, but by estimations for the figures that countries communicate to us, we estimate around, 4480 players around the world.
We can say that today we have 10 nations in Europe and 11 out of Europe that it’s something important for us, it reflects the work we have been doing in the last years and that Horseball it’s starting to have important representativity in the world.

Comment la FIHB organise-t-elle le développement de la discipline dans les différents pays du monde ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

. Frederico Cannas : Nous essayons d'abord de créer une base solide, ici, en Europe, car le sport est plus développé. Nous avons déjà établi des compétitions annuelles régulières où les nations peuvent participer avec des clubs et des équipes nationales, nous avons les Coupes d'Europe et la Ligue des Champions et dernièrement, nous avons commencé avec des labels pour les tournois internationaux afin de donner l'opportunité à plus d'équipes de participer au système WHR. Nous essayons de trouver un système qui permette que toutes les compétitions du monde puissent s’intégrer dans notre politique.
Pour les pays en dehors de l'Europe, nous développons des programmes d'entrainement et d'arbitrage ainsi que l'organisation de petits tournois internationaux pour tester leurs compétences et faire jouer ces pays contre des joueurs d'autres nations. Cela permet de partager les expériences. Nous avons également fait quelques démonstrations de horse ball comme celle du Kentucky Horse Park, qui nous aident à montrer un "bon horse ball" à de nouveaux marchés. Nous répondons également aux besoins que les nations pourraient avoir en leur apportant un soutien au niveau de l'organisation.
Lorsque cela est possible, nous participons également à des foires équestres avec un stand pour promouvoir le horse ball.
Nous établissons également des contacts directs avec différentes fédérations équestres nationales et universités équestres qui peuvent nous conduire vers la création de futures équipes.
Tous les quatre ans, nous organisons la Coupe du Monde pour rassembler toutes les nations actives et promouvoir certaines initiatives d'activités parallèles comme des concours de photos et des forums qui impliquent toute la communauté de horse ball.
Nous avons plusieurs difficultés à diffuser le sport ! C’est principalement la mentalité qui s’est installée… nombreux sont ceux qui critiquent constamment, tout le monde sait tout, mais personne n’apporte de réelles solutions solides ! La plupart des gens et certains influenceurs ne comprennent pas encore que la FIHB a besoin d’un sport mondial.
Nous avons également des difficultés à équilibrer le sport à l'international, par exemple la France, c'est la plus grande puissance du sport de nos jours, ils ont leur propre écosystème qui fonctionne parfaitement pour eux, mais la façon dont il est organisé ne peut parfois pas s'appliquer à tous les pays du monde. Tous les pays n'ont pas le même système fédératif, la même culture équine, la même démographie et n'ont pas la possibilité d'avoir les mêmes systèmes de compétitions…
Nous devons toujours trouver un équilibre pour avoir des pays avec 2 équipes et des pays avec 200 ou plus.
Il est impossible de s’organiser si chaque nation, chaque club, entraîneur, arbitre, joueur pensent différemment, donc un langage commun et un système uniforme doivent être établis pour réussir à gagner quelque chose.
Cela nous amène au plus gros problème auquel le horse ball est confronté aujourd'hui, le manque de communication correcte entre tout le monde. De plus, nous avons beaucoup de personnes indépendantes qui prêchent uniquement leurs propres idées mais au détriment de l’intérêt général. La plupart des gens qui sont liés au horse ball pensent simplement à leurs propres besoins, parfois ils ne se soucient pas des entités ou des règles, et surtout ne le comprennent pas. Si les horseballeurs sont unis ils seront plus fort pour atteindre des objectifs. Du soigneur au coach, en passant les parents des joueurs, tout le monde a un mot à dire… et ils peuvent être précieux, mais les canaux pour le faire doivent être identifiés et respectés.
30 ans se sont déjà écoulés depuis le début et le développement du horse ball international, et nous n'avons toujours pas réussi à faire grandir suffisamment la discipline. A mon humble avis, c'est parce que les gens ne communiquent pas correctement, il n'y a pas de projet commun dans l’unique objectif de faire du horse ball un sport important.
Le horse ball a été fondé avec des réalités qui sont différentes aujourd’hui… et il y a encore des gens qui utilisent les formules du passé… Il est temps de penser au sport à l'échelle mondiale. Il est temps de porter attention non seulement à nous mais au sport lui-même!
Je crois donc que c'est la plus grande difficulté que nous ayons pour le moment. Il faut convaincre les gens de communiquer d’avantage en prenant en compte tous les aspects, en partant des règles, des tarifs, des compétitions, des rôles… le horse ball doit être le même partout. Un langage commun, mondial et un changement de mentalité !
Enfin, nous avons également un énorme manque de ressources humaines ; nous ne sommes actuellement que 5 personnes à gérer l'ensemble de la Fédération. Parfois, nous obtenons l’aide des différentes commissions, mais ce n’est jamais suffisant. Ce serait formidable d'avoir plus de personnes qui puissent nous rejoindre pour nous aider.

How does the FIHB organize the development of the discipline in the different countries ? What are the difficulties you face ?

. Frederico Cannas : First we try to create a solid basis here in Europe as the sport it’s more developed, we have already established regular annual competitions where nations can participate with clubs and national teams, we have  the European Cups  and Champions League and lately we have started with labeled international tournaments to give opportunity to more teams to participate in WHR system. We try to find with this a way that all the competitions in the world can count to the same system.
For the countries outside Europe we make formation on coaching and refereeing programs together with the organization of small International tournaments to test their skills and to make these countries play against players from other nation and make cross experience.
We have done also some Horseball demonstrations like the one at the Kentucky Horse Park, that helps us to show good horseball to new markets.
We also answer for the needs that nations might have giving them the support at the organization level.
When possible, we also participate in equestrian fairs with a stand to promote the sport.
We also make direct contacts with different national equestrian federations and equestrian universities that can lead us to future teams.
Every four years we organize the World Cup to join all the active nations and promote some initiatives of parallel activities like Horseball photo contests and forums that involve the Horseball community.
We have several difficulties spreading the sport ! One it’s the mentality installed, to many critics all the time, everybody knows everything, but no one appears with solid solutions… !
Most people and some influencers don’t understand yet that FIHB it’s needed to have a worldwide sport.
We also face some difficulties on balancing the sport internationally, for example France it’s the biggest power of the sport in our days, they have their own Horseball ecosystem that works perfectly for them, but the way it’s organized sometimes cannot apply to every country in the world, because not all the countries have the same federative system, the same horse culture, the same demography and have the possibility to have competitions in the same way…
We have always to find a balance to be possible to have countries with 2 teams and countries with 200 or more.
It’s impossible to grow organized if every nation, every club, coach, referee, player thinks differently, so a common language and a uniform system must be established, to achieve to win something.
That brings us to the biggest problem Horseball faces today, the lack of correct communication in between everyone. Also, we have and a lot of free lancers preaching their ideas with no common ideal !
Other  big problem we have is that most people that it’s related with Horseball just think in their own needs, they sometimes don’t care about entities or rules, and most especially don’t understand that, we Horseball people united will be stronger and achieve much more. From the groom to the coach, passing from the parents to the players everybody has a word to say… and they can be valuable, but the channels to do it must be identified, created and respected.
30 years passed already since the International Horseball started and developed, and we still did not achieve to be big enough, and in my humble opinion, it’s because people don’t communicate properly, there’s no interest to create and generate a common project where the Goal it’s to make the Horseball Sport the most important thing !
Horseball was founded with a reality that it’s different today, and there are people still using the formulas from the past…
It’s time to think about the sport globally. It’s time to give attention not just for us but for the sport itself !
So I believe this is the biggest difficulty we have at the moment, to convince people to understand that we need to communicate more and link the sport in all aspects , from the rules, the prices, the competitions, the roles…they must be the same everywhere. A worldwide language of the sport, a change of mentality !
Finally, we also have a huge lack of human resources ; we are only 5 people at this moment managing the entire Federation. Sometimes we get help from the commission responsible but never it’s enough ; it would be great to have more people to help and join us.

La présence du horseball aux prochains Jeux Olympique en 2024 à Paris… d’après vous, c’est possible ?

. Frederico Cannas : Les Jeux Olympiques c’est le rêve de tout athlète ! Mes questions sont ? Le Horseball est-il aujourd'hui un sport qui se joue partout dans le monde de la même manière ? Comment pouvons-nous établir des moyens communs pour sélectionner les joueurs, les chevaux et les équipes sur des critères et des niveaux homogènes ?
Il est évident que nous ne pouvons être présents aux JO que si nous avons de bons contacts avec les organisateurs… mais même si nous y allons, après, serons-nous assez forts et organisés pour revenir en 2028 ? Il y a beaucoup de questions que nous devons nous poser avant de penser atteindre ce niveau. Le horse ball n'a pas encore une réelle économie derrière elle pour soutenir une étape comme celle-là, je pense. L’esprit qui anime aujourd’hui la communauté de horse ball au sujet des JO, devrait être la même pour travailler à l’unification de la discipline. Enfin, nous devons être positifs et la FIHB sera prête à travailler pour réaliser ce rêve. Cela ne sera possible que si tout le monde va dans le même sens.

The presence of horseball at the next Olympic Games in 2024 in Paris... according to you, is it possible ?

. Frederico Cannas : The Olympics are the dream of any athlete ! My questions are ? Does Horseball today is a sport that it is played all over the world with the same basis everywhere, where you can establish one way to select players, horses and teams to be present with the same criteria and homogenic level ?
Off course, we can just be there if there are good contacts with the organizers… but even if we go there, after, will we be strong and organized enough to enter in 2028 ? There are a lot of questions that we have to put ourselves before to think to achieve that level.
Horseball don’t have yet an industry behind it to support a step like that, I guess. The same spirit that today inspires all Horseball community to one day participate to the Olympic program, should be the same to inspire to make the unity of the sport !
But also, we should think positive and FIHB its ready work and try to make this dream to happen, but only possible if we all go in the same direction.

Avec la pandémie du COVID 19 la Coupe du Monde de Horse Ball 2020 a été reportée en 2021… Pouvez-vous nous expliquer ce qui a motivé votre décision ?

. Frederico Cannas : Oui, malheureusement, nous avons dû prendre cette décision ! Tout d'abord, je tiens à dire que ce n'est pas seulement ma décision, mais c'est une décision prise par les membres de l'Assemblée Générale de la FIHB.
La raison principale est la sécurité de tous les acteurs. Deuxièmement, nous arrivions à une situation de « go / no-go », nous ne connaissons pas le temps que va durer cette pandémie, et il est difficile d’organiser une Coupe du Monde car cela prend du temps et implique beaucoup de logistique.
De plus, la plupart des nations hors d'Europe sont confrontées à des problèmes de réservation d'hôtels et de vols, certains des acteurs ont peur de voyager sans que cette situation soit résolue… Nous savons que cette situation sera différente selon les régions du monde. Si la France était autorisée à organiser des événements publics, il y aurait probablement certains autres pays toujours en quarantaine et qui n’auront pas le droit de voyager. Nous pensons qu'il est préférable de faire une Coupe du Monde avec la présence des pays les plus représentatifs, plutôt de faire un événement pauvre en équipes et catégories.

With the COVID 19 pandemic, the Horse Ball World Cup 2020 was postponed to 2021... Can you explain to us what motivated your decision ?

. Frederico Cannas : Yes, unfortunately we had to take that decision ! First, I want to say it was not only my decision, but it was a decision made by the members of the FIHB General Assembly.
The reasons where first of all the security of everybody involved on it. Secondly, we were arriving to a go/no-go situation, this Pandemic don’t have a defined time, and to organize a World Cup takes time and involves a lot of logistic around it.
Also, most of the nations out of Europe where facing problems of reservations with hotels and flights, some of the players where afraid to travel without this situation to be solved… We know this situation will have different times in different parts of the world and for sure if there was an allowance to make public events in France, probably there are some countries because they still are in quarantine, they will not be allowed to travel and, we think it would be better to make a World Cup with the most representative countries possible, rather to make an event poor in teams and categories.

Quel est l’avenir des prochaines compétitions internationales, et notamment les prochaines Champions League pour la saison 2020 ?

. Frederico Cannas : Nous avons reporté cette décision au 1er juin ! Sans champions nationaux, il sera difficile d'organiser la Ligue des Champions, mais nous essaierons de le faire si possible. Nous pourrions également envisager de faire une Coupe des Nations à la fin de l'année.

What is the future of the next international competitions, and in particular the next Champions League for the 2020 season ?

. Frederico Cannas : We have postponed that decision to the first of June ! Without National Champions it’s going difficult to organize the Champions League, but we will try to do it if possible, we also could consider doing a Nations Cup end of the year.

Pouvez-vous nous présenter les principaux « projets » de la FIHB pour les prochaines années ?

. Frederico Cannas : Étant donné que le prochain conseil d'administration de la FIHB poursuivra ce projet, je crois que l'idée est…
- De continuer à développer la discipline dans le monde entier, cela attirera l'attention et ouvrira les portes d’une reconnaissance différente dans le monde l’équitation, LA FEI, les sponsors et qui sait, le Comité Olympique !
- Aussi, nous nous souvenons dans les années 90, jouer dans d'autres pays d'Europe était quelque chose d'innovant et a donné un coup de fouet au horse ball. Nous pensons que cela fait partie du développement naturel du sport. Jouer sur d'autres continents donnera une nouvelle énergie à notre sport. Il y a aussi de nouveaux marchés comme l'Australie, les États-Unis et les Émirats pourraient nous apporter une énorme quantité de joueurs et pourraient également nous aider à exporter des joueurs pour de futures Ligues Professionnelles.
- Pour que le sport grandisse, nous avons également besoin de développer un logiciel de gestion du horse ball.
- Il faut également créer un programme d’échange pour que les joueurs puissent vivre des expériences et étudier dans d'autres pays en pratiquant le horse ball.
Organisez la Coupe des Amériques, avec le Canada, les États-Unis, le Mexique, le Brésil et l'Argentine pour commencer.
- Créez une Ligue Professionnelle. Où nous pouvons avoir des joueurs sponsorisés jouant sur un circuit de compétition.
- Faire une Coupe du Monde hors d'Europe ! C'est fondamental. Nous devrons également trouver une solution pour que les chevaux soient disponibles dans le monde entier pour les équipes.
Nous nous engageons à utiliser nos outils pour développer notre sport et permettre un jour à nous tous de consacrer encore plus de temps à notre passion.

Can you tell us about the main FIHB “projects” for the coming years ?

. Frederico Cannas : Considering the next FIHB board will continue with this project I believe the idea it’s…
To continue spreading the discipline all over the world, this will get the attention and open the doors to a different recognition of the sport at different ways as for the equestrian community  for FEI and Sponsors and who knows, the Olympic Committee !
Also, we think this is making part of the natural development of the sport ! If we remember in the 90’s, play in other countries in Europe was something innovative and gave a boost to Horseball, we believe that, to play in other continents will give a new energy to our sport, also there are new Horseball markets like Australia, USA and the Emirates that could bring us a huge amount of players and could also help us to export players for  future professional leagues.
Has the sport it growing  we have also the need to develop one Horseball software manager.
Create interexchange Horseball program so players can have experiences of live and study in other countries and practice Horseball.
Organize the Americas Cup, with Canada, USA, Mexico, Brazil Argentina for a start.
Create a professional League. Where we can have sponsored players playing on a circuit competition.
Make a World Cup out of Europe ! This is fundamental to happen ; we also will have to find a solution for having horses available worldwide for the teams.
We are committed to use our tools to grow our sport and make possible one day all of us dedicate even more time to our passion.

Avez-vous un dernier message à faire passer ?

. Frederico Cannas : Je veux juste vous remercier pour cet entretien mais aussi pour le travail que vous faites tous les jours pour le sport ainsi que pour le soutien que vous apportez à la FIHB et au horse ball international. Nous espérons qu’en cette période, tout le monde pourra réfléchir à la manière d'améliorer le sport mais aussi se projeter sur les prochaines compétitions. Nous espérons que cette situation n'aura pas d'impact négatif sur notre discipline, et nous essaierons de tout faire pour faire repartir notre sport au plus vite.
J'espère que vous allez tous bien. Veuillez respecter toutes les mesures de sûreté, rester en sécurité, rester à la maison !

Do you have a last message for the horseball community  ?

. Frederico Cannas : I just want to thank you for the interview and the work you do every day for this sport and for the support that you give to FIHB and the International Horseball. We hope in this moment everybody takes the opportunity to make a reflection how to make this sport better and also to inspire yourselves for the next competitions that will happen. We hope this situation will not have a negative impact in our discipline, and we will try to do everything to reestablish our sport as soon as possible !
Hope all of you are ok ! Please respect all the security and safety measures, stay safe, Stay Home !

Merci pour vos réponses.

Thank you for your answers.

Vos commentaires

Publié par jobFIHB le 10-04-2020 13:13

Comment postuler et rejoindre la FIHB ? Ou obtenir ces infos ? Merci

Publié par onrigole le 10-04-2020 13:13

Merci la fihb pour tout ce que vous faites, sans vous le horseball ne serait rien aujourdhui. Merci aussi pour l'aide au developpement des autres nations, cf Kyrgyzstan, tout ca, c'est grace a vous. Merci d'iimposer de telles frais aux organisateurs pour simplement avoir le 'droit' d'organiser en votre nom, de sorte que certaines nations ne pourront jamais se le permettre, l'europe sera toujours avantage. Merci egalement d'essayer d'eliminer les acteurs qui tentent de veritablement faire avancer ce sport. Merci pour cette propagande. Amities

Publié par Kirgystan le 10-04-2020 10:19

Cher Frederico Kyrgyzstan ne s'ecrit pas Kirgystan.
En tout cas merci pour tout ca fait plaisir de voir de nouveaux pays emergeants j'imagine que la FIHB y ai pour beaucoup

Réagissez à cet article
  1.   caractères de aA à zZ, 0 à 9 et signes - . _
  2.   entrez le code sur votre gauche *
  3. Les opinions émises n'engagent que leurs auteurs. L'équipe de www.horse-ball.org se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises. * Champs obligatoires